Go to Contents Go to Navigation
Les plus lus
Les photos les plus vues
  • BTS chez Jimmy Fallon

    BTS chez Jimmy Fallon

    26.02 à 08h30
    View Option
  • Rupture de stock

    Rupture de stock

    25.02 à 14h22
    View Option
  • Rapatriement

    Rapatriement

    25.02 à 14h22
    View Option
Les vidéos les plus vues
La Corée du Sud confrontée à des restrictions de voyage sur fond de propagation du nouveau coronavirus

La Corée du Sud confrontée à des restrictions de voyage sur fond de propagation du nouveau coronavirus

La Corée du Sud confrontée à des restrictions de voyage sur fond de propagation du nouveau coronavirus

SEOUL, 25 fév. -- Hongkong a imposé une interdiction d'entrée aux voyageurs venant de Corée du Sud, alors que les Centres de contrôle et prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis ont appelé à éviter tous les déplacements non essentiels en Corée du Sud sur fond de nombre croissant de cas d'infection au nouveau coronavirus.

Hongkong est le dernier parmi les sept pays et régions qui ont imposé une interdiction d'entrée aux ressortissants sud-coréens ou des étrangers qui sont restés ces deux dernières semaines en Corée du Sud, suite à la récente flambée des cas d'infection au Covid-19 dans le pays.

La Corée du Sud a vu le nombre de personnes infectées monter en flèche au cours des derniers jours, avec le chiffre passant de 30 à 893, dont huit décès.

Israël, Bahreïn, la Jordanie, Kiribati, les Samoa et les Samoa américaines ont aussi interdit l'entrée aux visiteurs en provenance de Corée du Sud, selon le site Web du ministère. Maurice, un pays insulaire au large de l'Afrique orientale, a annoncé une mesure similaire.

Au moins 17 pays, à savoir Brunei, le Royaume-Uni, l'Ethiopie, Macao, le Kirghizistan, le Turkménistan, le Kazakhstan, Oman, le Qatar, Singapour, Taïwan, la Thaïlande, l'Ouganda et les Etats fédérés de Micronésie, ont inclu la Corée du Sud dans la liste des pays touchés par le virus faisant l'objet d'un processus d'entrée plus strict avec notamment une période d'isolement de 14 jours.

La Mongolie et le Koweït ont annoncé que tous les vols vers ou depuis la Corée du Sud seraient temporairement suspendus.

D'autres pays étrangers ont intensifié leurs avis de voyage en Corée du Sud. Les CDC des Etats-Unis ont aussi relevé lundi son avis de voyage en Corée du Sud à «avertissement», le plus haut niveau, en appelant à éviter tous les déplacements non essentiels.

La nouvelle action intervient seulement deux jours après que les CDC ont émis une alerte de niveau 2, appelant à «renforcer les précautions» lors d'un voyage en Corée du Sud. Le département d'Etat américain a relevé son avis de voyage en Corée d'un cran au niveau 2 sur une échelle de quatre.

Les autorités sanitaires de Taïwan, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, du Canada et de Singapour ont aussi ajusté leur avis, en recommandant de ne pas voyager en Corée et notamment à Daegu et ses environs, qui sont à l'origine de la récente flambée des cas d'infections au Covid-19.

Afin de prévenir des répercussions, le ministère des Affaires étrangères a annoncé ce mardi qu'il organiserait une séance d'explications destinée aux officiels des missions diplomatiques étrangères à Séoul sur les efforts du pays pour contenir le nouveau coronavirus et appeler les autres pays à ne pas prendre des mesures excessives.

Israël est le premier pays à avoir imposé une interdiction d'entrée à 130 Sud-Coréens qui sont arrivés samedi dernier à Tel-Aviv sans notification officielle préalable.

Séoul a exprimé ses regrets sur les décisions similaires prises par d'autres pays sans notification.

Lundi, les autorités israëliennes ont envoyé deux avions affretés à leurs propres frais pour rapatrier près de 400 touristes sud-coréens.

(Yonhap)

(FIN)

Accueil Haut de page