Go to Contents Go to Navigation

"La Corée du Sud ne tolérerait aucune menace contre ses ressortissants à Kaesong"

Actualités 24.05.2010 à 13h28

"La Corée du Sud ne tolérerait aucune menace contre ses ressortissants à Kaesong"

Séoul, 24 mai (Yonhap) – La Corée du Sud a averti lundi qu’elle ne « tolérerait » aucune menace contre ses ressortissants travaillant dans le complexe industriel conjoint en Corée du Nord, comme la tension monte sur la péninsule divisée suite au naufrage de la corvette sud-coréenne en mars.

Environ 1 000 Sud-Coréens travaillent dans la ville frontière nord-coréenne de Kaesong, qui emploie 42 000 ouvriers nord-coréens qualifiés à bas salaire pour fabriquer des produits à forte intensité de main d’œuvre.

Le sort du dernier grand symbole restant de la réconciliation est menacé depuis le 26 mais lorsque une corvette sud-coréenne a coulé près de la frontière maritime en mer Jaune, tuant 46 marins.

La Corée du Sud a conclu la semaine dernière, après une enquête multinationale approfondie qu’un sous-marin nord-coréen a torpillé la corvette de 1 200 tonnes, Cheonan, une provocation que Pyongyang a toujours démentie.

Le ministre de l’Unification Hyun In-taek a déclaré lundi que Séoul maintiendraient le projet économique commun de Kaesong en dépit de l’attaque, mais répondraient avec des « mesures fermes » à toute tentative du voisin communiste de saper la sécurité de ses travailleurs.

«Si la Corée du Nord ne tient pas compte de notre considération attentive afin de préserver le complexe, même dans les circonstances actuelles et menace par la suite la sécurité de nos citoyens là, nous ne tolérerons aucun mal fait à nos citoyens, » Hyun a déclaré.

Hyun s'exprimait lors d'une conférence de presse conjointe avec les chefs de la diplomatie et de la défense après l’allocution du président Lee Myung-bak sur le naufrage du navire à la télévision.

Hyun a fait allusion à la détention d'un travailleur sud-coréen à Kaesong pendant six mois l'an dernier suite à la détérioration des relations politiques entre les pays.

Dans une mesure relative, le minsitre de l'Unification a annoncé que son gouvernement n'autoriserait pas ses citoyens à visite la Corée du Nord "avec une exception des visites nécessaires" à Kaesong et au site touristique conjoint troublé au côte est.

"De nouveaux investissements en Corée du Nord seront interdits", Hyun a affirmé, ajoutant que le nombre de Sud-Coréens à Kaesong serait réduit.

"Les activités actuelles de production à Kaesong ne seront pas découragées", a-t-il dit, même si le ministre n'autorisera aucun investissement supplémentaire pour les projets en cours."

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page