Go to Contents Go to Navigation

G20 : Le président mexicain Felipe Calderon invite les entreprises coréennes à saisir les opportunités au Mexique

Actualités 12.11.2010 à 15h08

G20 : Le président mexicain Felipe Calderon invite les entreprises coréennes à saisir les opportunités au Mexique

MEXICO, Mexique, 11 nov. (Yonhap) -- Le président mexicain Felipe Calderon, actuellement en visite à Séoul pour le sommet du G20, a déclaré que «la Corée du Sud est avec le Mexique parmi les pays émergents les plus avancés et que les deux pays jouent un rôle de leader pour le développement de l’économie mondiale».

Lors d’une interview écrite accordée à l’agence de presse Yonhap, le président mexicain a appelé les entreprises sud-coréennes à venir au Mexique pour trouver de plus grandes opportunités, en notant que les investissements sud-coréens au Mexique contribuent à élargir les infrastructures du pays latin.

Faisant référence à l’augmentation de la participation des entreprises sud-coréennes dans les appels d’offres publics au Mexique, comme convenu lors du sommet bilatéral lors de la visite du président Lee au Mexique en juillet dernier, il a affirmé qu’il cherchait des moyens concrets pour faciliter la participation des entreprises sud-coréennes.

Il a également souhaité promouvoir les coopérations politique et économique entre les deux pays afin de renforcer le partenariat bilatéral.

Par ailleurs, il a accueilli favorablement la mise en place de la ligne de crédit flexible (LCF) et de la ligne de crédit préventive (LCP) par le Fonds monétaire international (FMI), qui devraient être inclues dans la Déclaration de Séoul dans le cadre du filet de sécurité financière, en qualifiant ces mesures de «progrès significatif pour que (la communauté internationale) progresse sur la bonne voie».

A propos de la Conférence sur le changement climatique qui se tiendra à Cancun l’année prochaine, le chef d’Etat mexicain a affirmé que les efforts du Mexique visant à lutter contre le changement climatique sont significatifs. Il a promis : «Le Mexique va réduire les émissions de dioxyde de carbone de 30% par rapport au niveau actuel d’ici 2020.»

Quant à l’économie mexicaine qui connaît une reprise économique rapide cette année, il a noté que le rétablissement économique solide amorcé l’an dernier continuait cette année et que son pays pourrait enregistrer une croissance de 5% cette année grâce à l’augmentation de la demande intérieure et aux exportations solides.

Enfin, il a affiché son souhait de venir à Séoul de nouveau avant la fin de son mandat. «Je voudrais venir à Séoul encore une fois. Effectuer une visite d’Etat dans le pays qui est le principal partenaire de l’Asie-Pacifique figure parmi les priorités de mon gouvernement. Je voudrais effectuer une autre visite, le plus tôt possible, dans les deux prochaines années.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page