Go to Contents Go to Navigation

Rassemblement parlementaire du G20 de Séoul : résultats et perspectives

Actualités 20.05.2011 à 16h26

Rassemblement parlementaire du G20 de Séoul : résultats et perspectives

SEOUL, 20 mai (Yonhap) -- Les deux jours de la Réunion des présidents parlementaires du G20 de Séoul se sont achevés avec des compromis sur la sécurité mondiale et sur la nécessité d’une croissance commune.

Cette réunion des représentants parlementaires des pays membres du G20 a été l’occasion de former une coopération internationale autour de sujets mondiaux comme l’antiterrorisme, le changement climatique et les catastrophes naturelles. Le soutien des parlements des pays du G20, à travers des législations pour résoudre ces problèmes, servira d’accélérateur à l’application des consentements de la communauté internationale.

Dans une déclaration conjointe à Séoul, les représentants sont tombés d’accord sur la nécessité d’élaborer un système de prévention et de sauvetage face aux incidents naturels à la vue des conséquences ravageuses de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima. Les parlementaires du G20 ont ressenti la nécessité de revoir les normes existantes dans le domaine de la sécurité nucléaire et de renforcer la coopération et les échanges d’informations.

En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, les parlementaires du G20 ont demandé à la communauté internationale de faire des efforts conjoints face aux nouvelles menaces du terrorisme, comme les activités de piraterie en mer. Il y a aussi eu la confirmation d’une volonté commune pour mettre en place une structure de partage des expériences de développement avec comme objectif de réaliser une croissance partagée et durable.

Afin de mettre ces compromis en application, les participants ont décidé de rendre cette réunion régulière et d’organiser la prochaine édition en 2012 en Arabie saoudite. Selon un responsable de l’Assemblée nationale, «l’esprit de cette déclaration se poursuivra dans les autres réunions multilatérales», ce qui voudrait dire que cette réunion pourrait jouer un rôle d’intermédiaire entre les différentes rencontres internationales, comme le sommet sur la sécurité nucléaire qui aura lieu l’année prochaine à Séoul, avec des recommandations de parlementaires à ce sommet afin de réformer le système d’interdiction d’obtention des substances nucléaires par les terroristes.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés de l’actualité
Les plus appréciés
Les plus ajoutés
more
more
more
Accueil Haut de page