Go to Contents Go to Navigation

Pyongyang autorise l’exploitation d’une société étrangère sur le mont Kumgang

Actualités 13.12.2011 à 11h19

Pyongyang autorise l’exploitation d’une société étrangère sur le mont Kumgang

PEKIN, 13 déc. (Yonhap) -- La Commission de gestion de la zone spéciale de tourisme international sur le mont Kumgang en Corée du Nord a accordé son autorisation d'exploitation sur le site à une société étrangère détenue par des investisseurs hongkongais (800.000 dollars) et chinois d’origine coréenne (200.000 dollars), a révélé ce mardi une source bien informée de Pékin.

La société en question projette de transporter par bateau de croisière des touristes venant de Hong-Kong ou de villes à l’est de la Chine à destination de la Corée du Nord, et d'ouvrir un casino, une boutique hors taxe et un hôtel sur le site.

Un bureau de liaison sera ouvert le 1er janvier prochain et la société exploitera trois bateaux de croisière d'une capacité de 600, 1.000 et 1.300 passagers.

Valide jusqu’en décembre 2026, l'autorisation accordée par les autorités nord-coréennes a provoqué la colère de l’entreprise sud-coréenne Hyundai Asan qui détient un droit d’exploitation exclusif sur le site touristique intercoréen du mont Kumgang.

Les autorités nord-coréennes envisagent par ailleurs actuellement d’exploiter 60km carrés de terrain où se situe le site exploité par Hyundai Asan, à des fins de tourisme et de commerce international.

Hyundai Asan avait débuté ses activités touristiques sur le mont Kumgang le 18 novembre 1998 mais avait dû ensuite les cesser complètement en juillet 2008, suite au décès d'une touriste sud-coréenne, tuée par balle par un soldat nord-coréen, qui avait mis fin au tourisme intercoréen.

Les autorités nord-coréennes ont procédé à la liquidation des capitaux sud-coréens sur le site en avril dernier.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page