Go to Contents Go to Navigation

Présidentielle 2012 : Moon Jae-in démarre avec le sujet de la création d’emplois

Actualités 17.09.2012 à 15h30

Présidentielle 2012 : Moon Jae-in démarre avec le sujet de la création d’emplois

SEOUL, 17 sept. (Yonhap) -- Au lendemain de sa victoire aux primaires du principal parti de l’opposition, le Parti démocrate unifié (PDU), en vue de l’élection présidentielle, Moon Jae-in, l’ancien bras droit de l’ex-président Roh Moo-hyun, a lancé sa campagne en se rendant ce matin au Cimetière national de Séoul.

Avec l’annonce de cinq pistes ou «portes» prioritaires -- révolution de la création d’emplois, couverture sociale plus avancée, démocratisation économique, nouvelle politique, paix et coexistence --, il a entamé ses premières activités en participant à un forum sur la création d’emplois tenu dans une start-up à Guro Digital Valley, juste après sa visite au cimetière.

A cette réunion destinée à la création d’emplois, ont participé des poids lourds du milieu économique, dont le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Corée, Sohn Kyung-shik, le PDG de Kakaotalk, Lee Sir-goo, des représentants des syndicats nationaux ainsi que d’autres acteurs sociaux-économiques. Moon a prononcé un discours devant une centaine de participants au cours duquel il a dit que «l’emploi est un droit du peuple et l’Etat a l’obligation d’en créer».

«Le résultat du développement doit être la création d’emplois et la démocratisation économique entraînera également des créations d’emplois stables. Nous avons besoins des créations de bons emplois, du partage des emplois stables existants et du changement des mauvais emplois à des emplois stables», a poursuivi le candidat de l’opposition.

Hier, après son élection, Moon a indiqué dans son discours d’acceptation qu’il créerait une commission présidentielle pour la création d’emplois avec un comité de création d’emplois pour jeunes afin de mettre cette question au premier plan de sa politique s’il devient président. A travers sa politique, il compte présenter un changement, une transition de l’efficacité et de la concurrence vers le consensus et la solidarité, et l’élaboration d’une société juste et équitable en mettant la valeur humaine en premier lieu. Par ailleurs, il projette un sommet intercoréen avec le jeune leader nord-coréen, Kim Jong-un, dès sa première année de présidence s’il est élu.

Pourtant, l’enjeu ne paraît pas si facile pour l’ancien secrétaire général de Roh Moo-hyun car il doit assumer un rôle d’union des candidats de l’opposition, surtout vis-à-vis d’Ahn Cheol-soo, un candidat civil non politique qui bénéficie d’une popularité comparable à celle de la candidate du parti au pouvoir, Park Geun-hye. L’annonce de sa décision est imminente. Moon a fait part hier de son plan stratégique en proposant des moyens de partager le pouvoir, avec un Premier ministre plus autonome et plus puissant. Cette proposition vise forcément le camp d’Ahn Cheol-soo.

Moon devrait gagner encore plus en popularité parmi les électeurs avant la fête des moissons, Chuseok, entre les 29 septembre et 1er octobre. L’opinion publique devrait commencer à se fixer dans cette période de rassemblement familial face aux trois candidats apparents de la course à la présidentielle. Il s’agira du premier test politique pour Moon fraîchement élu candidat. Après cette fête, les candidats accéléreront leur campagne électorale pour tenter de remporter l’élection prévue le 19 décembre prochain. Les observateurs estiment que quelque 500.000 voix sur les 37 millions d’électeurs au total détermineront le nom du nouveau président.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page