Go to Contents Go to Navigation

Présidentielle 2012 : Ahn dévoile son plan de réforme économique

Actualités 14.10.2012 à 15h47

Présidentielle 2012 : Ahn dévoile son plan de réforme économique

SEOUL, 14 oct. (Yonhap) -- Le candidat indépendant à la présidence du pays, Ahn Cheol-soo, a présenté ce dimanche les différents points de son plan de réforme économique pour offrir des opportunités égales aux petites et grandes entreprises, promouvoir les pratiques commerciales équitables et protéger les sociétés les plus vulnérables.

«La "démocratisation économique" est une valeur constitutionnelle que le président doit défendre», a lancé Ahn au cours d’une conférence de presse au quartier général de son équipe de campagne, à Séoul. Dans son plan en sept points pour la «démocratisation économique», il a cité notamment la réforme des grands groupes industriels, appelés aussi «chaebols», la création d’une économie innovante et la refonte du système d’emploi comme les plus grands thèmes de sa campagne.

«J’encouragerai la réforme des chaebols avec des lois strictes contre les chefs des conglomérats impliqués dans des transferts illégaux de richesse (à leurs enfants) et je m’assurerai que les activités illégales des chaebols soient sous contrôle grâce à un comité de réforme des chaebols», a dit Ahn.

Le fondateur de la première société de logiciels antivirus du pays, AhnLab, a promis avant-hier de lancer, s’il est élu en décembre prochain, un comité gouvernemental chargé de superviser la réforme des conglomérats. Si les mesures initiales contre les pratiques illicites des chaebols ne suffisent pas, des réformes structurelles plus radicales seront envisagées avec notamment des séparations entre filiales et sociétés mères, a-t-il poursuivi.

L’ancien professeur d’université de 50 ans a aussi dit qu’il taxerait plus lourdement les chaebols qui offrent leurs projets à leurs filiales et dresserait des barrières à l’entrée sur les petits marchés locaux.

Outre l’économie, Ahn prévoit également de réformer la sphère politique. Si le Parti démocrate unifié (PDU), le principal parti d’opposition, ne se réforme pas, le candidat indépendant a averti qu’il ne se joindrait pas à cette formation politique et n’établirait pas d’alliance avec Moon Jae-in, le candidat du PDU à la présidentielle.

Nombreux sont les observateurs à penser que ces deux candidats unifieront leurs candidatures avant l’échéance de décembre pour augmenter les chances de battre Park Geun-hye, la candidate du parti conservateur actuellement au pouvoir, le Parti Saenuri.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page