Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Lee Jung-hee, la candidate du PPU se désiste appelant à un changement du pouvoir

Actualités 16.12.2012 à 16h59

SEOUL, 16 déc. (Yonhap) -- La candidate du parti minoritaire de l’opposition, Parti du progrès unifié (PPU), Lee Jung-hee, a retiré sa candidature à la course présidentielle juste trois jours avant l’élection présidentielle et à quelques heures du dernier débat télévisé prévu ce soir à 20h.

Dans une conférence d’urgence donnée cet après-midi vers 14 heures, Lee a confirmé son désistement à la course en disant «je retire ma candidature à la présidentielle pour une réalisation du changement de pouvoir par les forces progressistes, démocratiques et réformistes tant espérées par le peuple. La prise du pouvoir par Park Geun-hye, la descendante de la collaboration à la colonisation japonaise, enracinée dans le régime dictatorial et corrompu de Yushin serait une catastrophe et un recul irréversible de l’histoire.»

En renouvelant l’importance du changement de pouvoir, elle a exhorté que «nous devons réaliser le changement du pouvoir afin d’ouvrir une nouvelle ère de coexistence des travailleurs, des agriculteurs et de la classe moyenne et de mener un pas en avant sur la route de l’unification en réconciliant le Sud et le Nord.»

En appelant d’aller au vote, elle a fini sa conférence de presse en disant «je vous demande d’aller voter le 19 décembre», «nous allons mettre fin au désespoir et ouvrir la nouvelle ère du progrès.» Sans mentionner le nom du candidat de la principale formation de l’opposition, Moon Jae-in, elle a fait un appel auprès de ses électeurs d’aller aux urnes ayant comme objectif de «réaliser le changement du pouvoir» ce qui est effectivement un appel au vote pour Moon dans le contexte de l’invincibilité du résultat de l’élection.

Lee est avocate de carrière et elle est à la tête du Parti du progrès unifié depuis 2011. Depuis qu’elle a lancé sa campagne électorale pour la présidence, elle a répété un rassemblement de l’opposition et puis durant le deuxième débat télévisé elle n’a pas hésité à utiliser des offensives verbales contre Park en l'attaquant, «si la première Dame du régime dictatorial Yushin (réforme constitutionnelle visant le renforcement du pouvoir politique du président des années 70) devient la présidente, elle se transformera en reine», «j’ai postulé ma candidature pour faire le blackboulage de la candidate du parti Saenuri, Park Geun-hye.»

Avec son retrait à la candidature, le débat télévisé ce soir organisé par la Commission nationale des élections se déroulera en duel entre la candidate du parti au pouvoir, Parti Saenuri, Park Geun-hye et Moon Jae-in. La cote de popularité de Lee Jung-hee, s’élevait à plus de 1% voire juste en dessous des 2% des électeurs et il est aussi intéressant de voir l’orientation de l’intention des votes de ses supporters mercredi prochain dans un contexte où l'écart de popularité des deux principaux candidats restent quasi dans la marge d'erreur de tous les sondages réalisés avant le 13 décembre.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page