Go to Contents Go to Navigation

Crash d’Asiana : huit secondes d’anomalies avant la percussion

Actualités 09.07.2013 à 11h23

SAN FRANSISCO, 08 juil. (Yonhap) -- D’après l’enquête préliminaire du NTSB (National Transportation Safety Board), l’altitude et la vitesse lors de l’approche du Boeing 777 d’Asiana Airlines à l’aéroport de San Francisco n’étaient pas normaux juste avant l’atterrissage. Les huit dernières secondes ont été cruciales à la vue de la manœuvre d’urgence pour augmenter la puissance des moteurs et tenter une nouvelle ascension.

L’analyse préliminaire du NTSB a montré que l’approche avait été assez normale mais la situation a basculé huit secondes avant l’impact. Au moment de l’approche, la visibilité était supérieure à 10 miles (16 km), le vent soufflait à 13 km/h vers le sud-ouest et la communication entre le pilote et la tour de contrôle n’affichait aucun problème. Les deux pilotes ont éteint le pilotage automatique 82 secondes avant la percussion afin de basculer en pilotage manuel.

Ci-dessous, des données sur la situation de l’appareil lors de la manœuvre d’atterrissage jusqu’à la percussion au sol du vol OZ214 :

82s : Extinction du pilotage automatique à 1.600 pieds (488 m)

73s : Altitude de 1.400 pieds (427 m), vitesse de 315,4 km/h

54s : Altitude de 1.000 pieds (305 m), vitesse de 275,2 km/h

34s : Altitude de 500 pieds (158 m), vitesse de 247,8 km/h

16s : Altitude de 200 pieds (61 m), vitesse de 218,9 km/h

8s : Altitude de 125 pieds (38 m), vitesse de 207,6 km/h

7s : Alerte à la perte de vitesse

4s : Alerte de décrochage par «Stick Shaker» ou «Vibration du manche»

3s : Vitesse de 191,5 km/h (vitesse recommandée à l’atterrissage : 252 km/h)

3s : Augmentation de la poussée des moteurs qui fonctionnaient à la moitié de leur capacité

1,5s : Tentative d’ascension par le pilote

0s : Percussion de la queue sur la digue au bout de la piste d’atterrissage

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page