Go to Contents Go to Navigation

De nouveaux cas suspects montreraient une propagation de la grippe aviaire

Actualités 29.01.2014 à 15h24

SEJONG, 29 jan. (Yonhap) -- De nouveaux cas suspects de grippe aviaire et l'augmentation de la fréquence des apparitions suspectes ce mercredi laisseraient entrevoir une pandémie à l'échelle nationale de la maladie animale à l'approche des fêtes du Nouvel An lunaire durant lesquelles plusieurs dizaines de milliers de personnes se dirigent vers le sud pour se rendre dans leur ville natale.

Quatre nouveaux cas de grippe aviaire suspects ont été rapportés depuis mardi, portant le nombre total de cas confirmés et suspects à 56, selon le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales.

La grippe aviaire H5N8 a été confirmée dans 27 cas jusqu'à présent après que le pays a rapporté sa première apparition le 16 janvier dans un élevage de canards à Gochang, dans la province du Jeolla du Nord. La maladie animale s'est probablement répandue depuis dans cinq provinces, dont le Gyeonggi, région qui entoure la capitale du pays, Séoul. Seulement les provinces du Gangwon et du Gyeongsang du Nord et l'île de Jeju sont à l'abri de la grippe aviaire à l'heure actuelle.

Des officiels du ministère ont noté une augmentation de la fréquence des apparitions suspectes, mais ont revendiqué que la croissance du nombre de cas confirmés ou suspects ne signifie pas forcément la propagation du virus. «Nous ne pensons pas que c'est une propagation de la maladie des fermes contaminées par la grippe aviaire», a fait savoir Kwon Jae-han, chef du bureau de la politique du bétail du ministère, lors d'un briefing de presse. Il a dit que les apparitions récentes ont été probablement causées par le virus de la grippe aviaire avant le commencement des efforts de quarantaine.

Le gouvernement a pointé les oiseaux migrateurs comme source d'origine des dernières apparitions de la grippe aviaire après que la souche H5N8 a été confirmée dans un groupe de canards sauvages retrouvés morts dans un réservoir situé dans la province du Jeolla du Nord. «Les apparitions sporadiques sont possibles à tout moment, et dans les conditions actuelles, il semble que le virus de la grippe aviaire puisse être présent partout», a dit Kwon.

Plus de deux millions d'animaux, pour la plupart des canards et poulets, ont été et seront abattus, depuis la première apparition plus tôt ce mois-ci.

rainmaker0220@yna.co.kr

(END)

(FIN)

Accueil Haut de page