Go to Contents Go to Navigation

Naufrage du Sewol : la ville d’Ansan pleure ses morts

Actualités 25.04.2014 à 17h39

ANSAN, 25 avr. (Yonhap) -- Une queue interminable s’est formée devant le gymnase d’Ansan où a été dressée une chapelle ardente. Cette ville de la province du Gyeonggi abrite le lycée Danwon dont étaient issus 90 élèves et professeurs qui ont été retrouvés morts suite au tragique naufrage du Sewol, le 16 avril.

Des employés de bureau, femmes au foyer et étudiants venus de toute la ville et d’ailleurs ne cessent de défiler pour déposer des bouquets de chrysanthèmes devant les portraits et plaques de ces victimes.

Pas moins de 325 élèves de seconde du lycée Danwon avaient pris part à ce voyage scolaire. Seuls 174 des 476 passagers qui étaient à bord ont pu être sauvés. Le bilan de cet après-midi faisait état de 181 morts et 120 disparus.

Depuis son ouverture au public mercredi matin, la chapelle ardente a vu passer un total de 42.900 personnes. La liste des victimes devrait continuer de s’allonger durant les prochaines heures. L’élève russe prénommé Slava, âgé de 17 ans, a lui aussi été retrouvé mort. Il faisait partie des cinq étrangers qui étaient sur le bateau. Seulement deux d’entre eux sont ressortis vivants de la catastrophe.

Devant le gymnase, des rubans jaunes ont été attachés sur les passants pour espérer le retour parmi leurs proches des personnes encore manquantes. Cette campagne «rubans jaunes» a également été lancée sur la Toile, à travers notamment les réseaux sociaux et messageries mobiles, atteignant ainsi les quatre coins du pays.

Shim Min-gyu, le président de l’association des élèves du lycée Daesin à Daejon, explique cette initiative : «Nous avons eu cette idée après avoir réfléchi à ce que nous pouvions faire. Nous espérons vraiment que les passagers encore non retrouvés puissent rentrer chez eux. Nous présentons également nos condoléances aux familles des victimes et notre gratitude aux plongeurs qui sont sur les lieux.»

xb@yna.co.kr

(END)

(FIN)

Accueil Haut de page