Go to Contents Go to Navigation

Les fouilles sur le site de Manwoldae seront relancées

Actualités 21.07.2014 à 16h24

SEOUL, 21 juil. (Yonhap) -- Plusieurs dizaines d’historiens et archéologues sud-coréens se rendront en Corée du Nord durant les prochaines semaines après que Séoul et Pyongyang ont convenu de relancer le projet conjoint de fouilles sur le site de Manwoldae, un ancien palais royal situé au nord de la frontière intercoréenne, a fait savoir ce lundi le porte-parole du ministère de l’Unification, Kim Eui-do.

Ce dernier a ajouté que le gouvernement sud-coréen offrirait 276 millions de wons (298.000 dollars) pour mener à bien ce projet qui vise à mettre au jour sur une période de deux ans et sept mois les ruines de ce palais datant de la dynastie Goryeo (918-1392).

Une première équipe formée de 13 membres du bureau sud-coréen de l’Association des historiens intercoréens se dirigeront dès demain vers la ville nord-coréenne de Kaesong. Trente-deux autres les rejoindront d’ici à la mi-août.

«Le gouvernement (sud-coréen) a toujours autorisé les échanges sociaux et culturels avec la Corée du Nord», a rappelé Kim en conférence de presse. Séoul a approuvé le programme Manwoldae pour préserver le patrimoine culturel de la Corée, a-t-il insisté.

Ce projet intercoréen avait débuté en 2007 avant sa suspension juste après le décès de l’ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, en décembre 2011.

xb@yna.co.kr

(END)

(FIN)

Accueil Haut de page