Go to Contents Go to Navigation

L’ancien chef de la Marine arrêté pour corruption

Actualités 22.03.2015 à 11h21

SEOUL, 22 mars (Yonhap) -- L’ancien chef de la marine Hwang Ki-chul a été placé en détention ce dimanche. Il est soupçonné d’avoir joué un rôle dans l’affaire de corruption autour du bateau de repêchage Tongyeong.

Hwang aurait aidé un fournisseur à remporter l’appel d’offres pour la construction du bateau de repêchage Tongyeong de 3.500 tonnes, tout en étant au courant d’irrégularités dans le processus de sélection et d’évaluation des enchérisseurs. Hwang était en charge du projet au sein de l'Administration du programme d'acquisition de défense (DAPA) lors du processus de sélection en 2009.

L’accusation pense que le président de la société ayant fourni les pièces a soudoyé des responsables de la DAPA afin de remporter l’appel d’offres et que des subordonnés de Hwang ont créé de faux documents assurant la qualité des pièces fournies, qui ont été utilisées dans le sonar du navire.

«Des preuves appuient les accusations, la raison et le besoin de la mise en détention ont été reconnus», a déclaré le juge Jho Yoon-hee à la Cour centrale du district de Séoul lors du lancement du mandat d’arrêt. Hwang est aussi accusé d’avoir causé des pertes financières au gouvernement à la suite de l’utilisation des pièces défectueuses.

L’ancien chef de la Marine dément ces accusations, affirmant qu’il n’a pas eu son mot à dire lors du processus de sélection, la décision ayant été prise par ses subordonnés.

Il s’était avéré que de nombreux problèmes techniques avaient empêché le bateau de repêchage Tongyeong de participer aux opérations de secours après le naufrage du ferry Sewol en avril. La construction du Tongyeong, qui a coûté 142 millions de dollars, avait débuté en 2012.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page