Go to Contents Go to Navigation

MERS-CoV : Park donnera les pleins pouvoirs aux experts médicaux

Actualités 08.06.2015 à 16h52

SEOUL, 08 juin (Yonhap) -- La présidente Park Geun-hye a fait savoir ce lundi qu'elle donnerait les pleins pouvoirs aux experts médicaux pour combattre le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), la dernière série d’efforts pour empêcher la propagation du virus qui a tué à ce jour six Sud-Coréens.

Les experts «auront toute l'autorité et répondront immédiatement à la situation en constante évolution concernant la maladie respiratoire virale», a indiqué Park dans une réunion avec des officiels et experts au complexe gouvernemental à Séoul.

La visite est intervenue trois jours après que Park s'est rendue au Centre médical national, un hôpital d'Etat désigné pour des patients infectés, dans le centre de Séoul.

La décision a démontré son engagement à vouloir maîtriser rapidement le virus et calmer les craintes publiques provoquées par la maladie. La Corée du Sud a confirmé son premier cas de MERS-CoV le 20 mai et 87 Sud-Coréens ont été testés positifs jusqu'à présent et six d'entre eux ont trouvé la mort.

La chef de l'Etat a également appelé les officiels et experts à surveiller minutieusement si les personnes suspectées d'être infectées par le MERS-CoV sont toujours en quarantaine chez elles ou non, la mesure clé pour arrêter la propagation du virus.

Le gouvernement a annoncé que le nombre de personnes mises en isolement a augmenté à 2.508 et 583 ont été libérées de la quarantaine. Park projette seulement de tenir une grande réunion cette semaine afin de se focaliser sur la maîtrise du MERS-CoV.

«Toutes les tâches de Cheong Wa Dae se focalisent maintenant sur le MERS-CoV pour l'instant. On peut dire que les discussions sur les autres sujets ont été suspendues», a dit un officiel présidentiel.

Plusieurs députés des partis au pouvoir et d'opposition ont exhorté Park à envisager le report de sa visite aux Etats-Unis sauf si le virus est maîtrisé rapidement. Ha Tae-keung, un député du parti au pouvoir, le Parti Saenuri, a fait une demande pour un report, en disant que Park a besoin de montrer son engagement pour contenir le virus.

Il a aussi estimé que les Etats-Unis peuvent comprendre la situation de la Corée du Sud, en disant que le président Barack Obama a annulé son voyage en Asie en 2013 en raison du «shutdown» du gouvernement américain.

Le bureau présidentiel de Séoul n'a toujours montré aucune indication pour un changement de date de la visite de Park aux Etats-Unis.

«Il n'y a rien à annoncer» concernant l’éventuel changement de la visite de Park aux Etats-Unis prévue du 14 au 19 juin pour un sommet bilatéral avec Obama, a déclaré le porte-parole présidentiel Min Kyung-wook aux journalistes.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page