Go to Contents Go to Navigation

Reprise de la guerre psychologique : «Les sons émis par les haut-parleurs nord-coréens sont à peine audibles»

Actualités 18.08.2015 à 11h08

SEOUL, 18 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a elle aussi recommencé à diffuser des messages de propagande à travers des haut-parleurs installés près de la frontière intercoréenne, en représailles à la reprise de la guerre psychologique de la Corée du Sud suite à l'explosion de mines installées par la Corée du Nord dans la Zone démilitarisée (DMZ).

Cela dit, la campagne de propagande anti-Séoul pourrait ne pas produire les effets escomptés à cause des performances médiocres des haut-parleurs nord-coréens.

«Les sons émis par les haut-parleurs nord-coréens sont à peine audibles dans les camps de notre armée à cause de leurs faibles performances. Il est difficile de comprendre les messages car l'on n'entend qu'un petit bourdonnement lointain», a déclaré un officiel de l'armée sud-coréenne, qui a requis l'anonymat.

L'officiel a également noté que les haut-parleurs nord-coréens seraient plutôt à caractère défensif qu'offensif. Autrement dit, ils sont destinés à brouiller les messages anti-Pyongyang diffusés par l'armée sud-coréenne, dans le but de prévenir une éventuelle agitation au sein des forces militaires nord-coréennes.

Les guerres psychologiques que les deux Corées ont débutées l'une contre l'autre diffèrent fortement non seulement au niveau de leurs performances mais aussi du contenu des messages.

Les messages diffusés par le Nord sont principalement des dénigrements et de la propagande contre le système sud-coréen alors que la Corée du Sud diffuse non seulement des messages à caractère politique mais aussi des actualités internationales et des prévisions météorologiques.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page