Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Echange de tirs d’obus entre les deux Corées

Actualités 20.08.2015 à 21h03

SEOUL, 20 août (Yonhap) -- Les deux Corées ont brièvement échangé ce jeudi des tirs d’artillerie à travers la partie ouest de la frontière intercoréenne, faisant à nouveau monter d’un cran les tensions après l’explosion au début du mois de mines placées par la Corée du Nord dans la Zone démilitarisée (DMZ).

La présidente Park Geun-hye a ordonné à l’armée de se montrer intransigeante face aux provocations nord-coréennes et de se maintenir en état d’alerte, selon un le porte-parole de la présidence Min Kyung-wook. Park a présidé ce soir une réunion d’urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC).

Les radars sud-coréens ont détecté un tir d’obus nord-coréen à 15h52 en direction de l’unité militaire de Yeoncheon, province du Gyeonggi, selon le ministère de la Défense.

La Corée du Sud a riposté à 17h04 par des dizaines de tirs d’obus de 155mm en direction du point de tir du projectile nord-coréen.

«Notre radar militaire a détecté que le Nord a tiré un obus qui proviendrait d’un lance-roquette vers les villages de Jungmyeon et Yeoncheon», selon un responsable du ministère.

L’obus nord-coréen est tombé sur une colline inhabitée et n’a fait aucun dégât, a rassuré le responsable.

L’armée a évacué une centaine d’habitants vivant près de la frontière et les a dirigés vers des abris.

L’armée se tient en alerte maximale. «Notre armée a mené son opération de réponse», a informé le ministère, sans dire de quoi il en retourne.

La Corée du Nord a menacé il y a cinq jours de procéder à des «frappes aveugles» en Corée du Sud si Séoul ne mettait pas un terme à sa campagne de propagande par haut-parleurs le long de la frontière.

Séoul diffuse actuellement des messages hostiles au régime nord-coréen en réponse à l’explosion des mines placées par la Corée du Nord dans la partie de la DMZ contrôlée par le Sud. L’attaque a estropié deux soldats sud-coréens.

Les deux Corées ont échangé en octobre des tirs de mitrailleuse à travers la frontière après que la Corée du Nord a tenté de tirer sur des ballons contenant des messages hostiles à son régime envoyés par des activistes sud-coréens.

Séoul et Washington participent actuellement aux exercices militaires Ulchi Freedom Guardian, que la Corée du Nord a fermement dénoncés comme étant une répétition à une invasion de son territoire.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page