Go to Contents Go to Navigation

Washington exhorte la Corée du Nord à arrêter ses actes de provocation

Actualités 21.08.2015 à 08h25

WASHINGTON, 20 août (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont exprimé leurs inquiétudes suite aux tirs d'artillerie de la Corée du Nord en direction du Sud et a exhorté le pays communiste à s'abstenir de menacer la paix et la sécurité dans la région après le bref échange de tirs entre les deux Corées.

«Nous sommes préoccupés par le tir d'un projectile nord-coréen vers le Sud. Comme nous l'avons déjà dit, ce genre d'actes de provocation ne fait qu'augmenter les tensions et nous appelons Pyongyang à s'abstenir d'actes et rhétoriques qui menacent la paix et la sécurité dans la région», a déclaré le porte-parole du département d'Etat John Kirby.

«Les Etats-Unis demeurent fermes dans leur engagement pour la défense et la sécurité de la péninsule, dans notre alliance avec la Corée du Sud et nous continuerons à coopérer étroitement avec la République de Corée», a-t-il souligné.

Plus tôt dans la journée, la Corée du Nord a tiré des obus en direction d'une unité militaire sud-coréenne près du front ouest, apparemment en réponse à la diffusion par haut-parleurs de messages critiquant son régime. La Corée du Sud a riposté en tirant des dizaines d'obus. Aucun dégât n'a été rapporté à l'issue de cet échange de tirs.

Le département de la Défense américain a de son côté déclaré suivre de près la situation sur la péninsule coréenne.

«Les Etats-Unis sont en train de surveiller de près la situation actuelle sur la péninsule coréenne. Nous sommes en contact étroit avec nos alliés en République de Corée et restons engagés envers la défense de la République de Corée», a déclaré Bill Urban, le porte-parole du Pentagone, dans des commentaires envoyés à l'agence de presse Yonhap.

«Nous continuerons à surveiller la situation. La sécurité de notre personnel et leurs familles est primordiale et nous prendrons des mesures prudentes pour assurer leur bien-être», a-t-il ajouté sans donner de détails sur ce que seraient ces «mesures prudentes».

Actuellement, quelque 28.500 soldats sont stationnés en Corée du Sud pour aider celle-ci à se défendre des menaces nord-coréennes, un héritage de la guerre de Corée (1950-1953) qui s’est terminée par un armistice et non un traité de paix.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page