Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Park évoque la possibilité d'une réunion avec Abe en marge du sommet Séoul-Pékin-Tokyo

Actualités 16.10.2015 à 14h27

WASHINGTON, 15 oct. (Yonhap) -- La présidente sud-coréenne Park Geun-hye a évoqué ce jeudi un éventuel sommet bilatéral avec le Japon, en marge du sommet tripartite Séoul-Pékin-Tokyo, lors d'un discours à Washington.

«Le sommet trilatéral Corée-Japon-Chine se tiendra dans deux semaines à Séoul. Je pense qu'un sommet avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe sera possible à cette occasion», a déclaré Park, lors de son discours prononcé au Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington sur les politiques diplomatiques et sécuritaires, sur le thème l’«Alliance Corée du Sud-Etats-Unis qui ouvre de nouveaux horizons», devant plus de 300 Américains, dont des personnages de haut rang et des intellectuels.

«Le sommet Séoul-Tokyo-Pékin sera une occasion importante non seulement pour la paix et la stabilité en Asie du Nord-Est mais aussi pour l'amélioration des relations entre la Corée du Sud et le Japon», a-t-elle indiqué, en ajoutant qu'elle souhaite que la Corée du Sud et le Japon éliminent les obstacles entre les deux pays et discutent profondément d'un développement orienté vers le futur, à l'occasion du sommet tripartite.

«S’il y a un progrès concernant la question des esclaves sexuelles (coréennes) pour les troupes japonaises (durant la Seconde Guerre mondiale), le sommet (Corée du Sud-Japon) sera significatif», a-t-elle fait savoir.

Park a aussi souligné la nécessité de renforcer la coopération trilatérale entre la Corée du Sud, les Etats-Unis et la Chine afin de résoudre les problèmes liés à la Corée du Nord. «La diplomatie tripartite sous diverses formes contribuera également aux relations bilatérales et à la coopération multilatérale.»

«L'initiative pour la paix et la coopération en Asie du Nord-Est, que j'ai proposée lors du discours au Congrés américain en 2013, vise à établir la pratique de la coopération et la coutume de la confiance en Asie du Nord-Est, la seule région où il n'existe pas de mécanisme de coopération trilatérale au monde», a-t-elle expliqué.

Concernant l'unification, Park a déclaré que la Corée unifiée deviendra la forteresse solide de la liberté, la démocratie, la protection des droits de l'Homme et également la promotrice de la prospérité. «Les armes nucléaires, les missiles à longue portée ne viseraient plus la communauté internationale.»

En mentionnant la déclaration de Dresde, appelant à établir un plan pour la future réunification des deux Corées, Park a souligné l'importance du dialogue et de la coopération pour que les sujets humanitaires ne soient pas négligés au profit des questions politiques et militaires. «L'unification transformera la péninsule coréenne divisée en un territoire d'opportunités.»

La présidente a fait savoir que l'alliance entre Séoul et Washington a créé beaucoup de success stories en Corée du Sud. «Il est temps d'étendre cette histoire faite de réussites à toute la péninsule coréenne. L'alliance Corée-Etats-Unis, qui sera améliorée en se basant sur l'unification, évoluera vers une "alliance pour l'humanité"», a-t-elle dit.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page