Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang : le 1er congrès depuis 36 ans du Parti du travail aura lieu en mai 2016

Actualités 30.10.2015 à 11h23

SEOUL, 30 oct. (Yonhap) -- L’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté ce vendredi que le 7e Congrès du Parti du travail aurait lieu en mai de l’année prochaine. Il s’agira du premier rassemblement général des membres du parti unique du pays ermite depuis 36 ans, le 6e Congrès ayant eu lieu en octobre 1980.

Le rapport a noté que «le comité central du bureau politique du Parti du travail a décidé d’organiser le 7e Congrès du Parti au début du mois de mai 2016, reflétant la demande du Parti, pour un développement de la révolution dans un contexte où il y a eu un changement de siècle en accomplissant les tâches de la révolution du Juche pour la construction d’une nation forte».

Dans le texte de la décision du comité central, Pyongyang détaille les raisons de cette convocation de délégués du Parti : «Aujourd’hui, nous avons la mission révolutionnaire d’anticiper la victoire finale de l’exploit de la révolution du Juche renforçant le rôle de notre leader Kim Jong-un et de développer notre parti comme un parti de Kim Il-sung et Kim Jong-il.»

Le rassemblement de délégués du Parti du travail a eu lieu pour la dernière fois en octobre 1980 avec quelque 3.000 participants. A l’époque, les délégués du Parti avaient officialisé la succession du pouvoir de Kim Jong-il en confirmant son statut d’héritier, proposé 10 grands projets de construction du socialisme et présenté le projet de réunification sous une fédération appelée Koryo.

Traditionnellement, le Congrès du Parti aborde les sujets suivants : ▲ l’évaluation du travail des commissions centrale et d’inspection du Parti ▲ l’adoption du programme et des règlementations du Parti ou leurs modifications ▲ une discussion puis une décision sur les directives et les politiques du Parti ▲ une recommandation pour le secrétaire général du Parti ▲ des élections pour les commissions centrale et d’inspection.

En raison du recul de l’économie dans les années 80 et 90, la Corée du Nord sous le règne de Kim Il-sung (1912-1994) puis Kim Jong-il (1942-2011) n’a pas tenu cet évènement. Deux évènements plus légers ont été organisés en septembre 2010 et avril 2013 sous la forme d’une réunion entre représentants du Parti.

Un expert de la Corée du Nord, Chung Sung-jang, à l’Institut de recherche Sejong, a noté que «Kim Jong-un entamera à travers ce 7e Congrès du Parti du travail un renouvellement des dirigeants du Parti avec un changement de génération. Sa sœur Kim Yo-jong et les jeunes membres de l’élite proches de Kim seront affectés à postes avancés du Parti afin de renforcer la mainmise du leader sur le pays».

Chung a estimé que la Corée du Nord présentera un plan global sur les politiques internes et externes d’une manière plus systématique au lieu de s’obstiner sur une politique basée uniquement sur l’économie et le nucléaire. En Corée du Nord, l’annonce de la tenue de ce congrès se fait en général six mois avant.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page