Go to Contents Go to Navigation

Gel des échanges civils intercoréens après le 4e essai nucléaire du Nord

Actualités 21.01.2016 à 15h30

SEOUL, 21 jan. (Yonhap) -- Le gouvernement a fait part ce jeudi de son intention de n’autoriser aucun échange civil direct avec la Corée du Nord pour le moment dans le cadre des mesures punitives contre Pyongyang pour son quatrième essai nucléaire.

Il est temps de concentrer les efforts sur la mise en place de sanctions efficaces contre le Nord, a souligné un officiel du ministère de l’Unification en charge des relations intercoréennes.

Séoul a ainsi réaffirmé sa position ferme suite à des rapports de médias selon lesquels le Nord a envoyé des fax à plusieurs groupes humanitaires et religieux sud-coréens proposant des réunions en Chine pour discuter de leurs projets de cette année peu après le test nucléaire du 6 janvier dernier.

«La Corée du Nord a proposé des discussions sur des projets en cours (de plusieurs groupes sud-coréens)», a confirmé aux journalistes l’officiel. En vertu de la Loi sur la sécurité nationale, les Sud-Coréens doivent recevoir l'approbation du gouvernement avant de contacter des Nord-Coréens.

Il a clairement déclaré l’opposition du gouvernement à toute rencontre directe entre groupes civiques et homologues nord-coréens à un moment où la communauté internationale se penche sur les moyens de durcir les sanctions à l'encontre de Pyongyang.

Les relations intercoréennes ne doivent pas être comme dans le passé, a-t-il noté en ajoutant que la proposition du Nord s’apparente à «demander d'échanger une poignée de main et d'être en bons termes après avoir giflé».

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page