Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang prétend être capable de régler la puissance d'explosion d'une bombe H

Actualités 01.02.2016 à 14h36

SEOUL, 01 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord a prétendu ce lundi par la voix de l'un de ses experts «être capable de régler et contrôler librement la capacité d’explosion d’une bombe atomique», alors que de nombreux experts ont estimé que le dernier essai nucléaire, soi-disant d’une bombe à hydrogène, a été un échec vu la faible puissance de son explosion.

Au cours d’un entretien accordé au site Internet de propagande du Nord «Korea Today», un expert des affaires intercoréennes a ainsi tenté de réfuter l’évaluation du monde extérieur sur le test nucléaire auquel Pyongyang a procédé le 6 janvier dernier. «Ils avancent qu’il s’agit d’un échec en notant que la puissance d’explosion de la bombe H de la Corée (du Nord) n’a été que de quelques kilotonnes, comme pour le précédent essai, alors qu’une bombe H a une puissance d’explosion de plusieurs dizaines de mégatonnes», a-t-il déclaré.

«Si notre territoire était plus étendu, comme ceux des Etats-Unis ou d’autres pays, nous pourrions faire exploser une bombe H plusieurs dizaines ou centaines de fois plus puissante que les essais de bombe H que d'autres puissances nucléaires ont menés jusqu’à présent», a-t-il affirmé avant d’appeler Washington et ses alliés à mettre fin à leur politique hostile vis-à-vis de son régime et à trouver un moyen de coexister avec la Corée du Nord, pays doté de l’arme nucléaire et possédant désormais une bombe à hydrogène.

Un expert nucléaire sud-coréen, Cha Du-hyeon, a de son côté souligné que «la bombe atomique et la bombe à hydrogène nécessitent des technologies tout à fait différentes».

Le Service national du renseignement (NIS) avait également émis des doutes quant au succès prétendu du quatrième essai nucléaire de la Corée du Nord dont la puissance d’explosion s’est élevée à 6,0 kt pour un tremblement de terre d'une magnitude de 4,8 sur l’échelle de Richter alors que le troisième essai nucléaire avait provoqué une puissance d’explosion de 7,9 kt et une secousse sismique d’une magnitude 4,9.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page