Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul : «Un usage superposé du THAAD et du L-SAM aidera à la défense du pays»

Actualités 01.02.2016 à 15h21

SEOUL, 01 fév. (Yonhap) -- Le ministère de la Défense a indiqué ce lundi qu’un usage superposé du système antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) et du système de missiles sol-air à longue portée (L-SAM) coréen pourrait être envisagé.

Le nouveau porte-parole du ministère de la Défense, Moon Sang-kyun, a donné cette réponse à une question concernant la nécessité de déploiement du système THAAD sur la péninsule coréenne malgré le développement du L-SAM.

«Les systèmes L-SAM et THAAD sont différents et les portées ne sont pas les mêmes et nous les considérons comme des systèmes à part». «Mais si l’on peut utiliser ces deux systèmes d’une manière superposée face aux menaces nucléaires et de missiles nord-coréennes, cela aidera à la défense du pays.»

Le système L-SAM est un composant essentiel de la capacité antibalistique autonome KAMD (Korea Air and Missile Defense) et comparable aux antimissiles du THAAD pour l’interception à haute altitude. Les armées sud-coréennes projettent de finir ce projet de conception technologique d’ici le début 2020.

Le porte-parole a ajouté que «le THAAD est un moyen pour faire face aux menaces nucléaires et de missiles nord-coréennes». «Cela pourrait aider à la défense et à la sécurité du pays», «le gouvernement américain discute actuellement du déploiement du THAAD (dans la péninsule coréenne), mais il n’a pas fait de demande à notre gouvernement.»

En mars 2015, le ministère de la Défense avait affiché n’avoir pas de projet de déploiement du THAAD, ni de plan d’élaborer un système antimissile propre en s'appuyant sur les systèmes L-SAM et M-SAM (moyenne portée). Mais les propos du porte-parole du ministère d’aujourd’hui semblent montrer un changement de position de la part du gouvernement sud-coréen.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page