Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Sanctions contre la Corée du Nord : Séoul et Tokyo conviennent de coopérer plus étroitement

Actualités 01.02.2016 à 19h00

SEOUL, 01 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud et le Japon ont convenu ce lundi de renforcer leur coopération alors que le Conseil de sécurité des Nations unies se prépare à punir la Corée du Nord pour son quatrième essai nucléaire, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères Yun Byung-se a discuté au téléphone avec son homologue japonais Fumio Kishida de la réponse des Nations unies à l'essai nucléaire du 6 janvier et de la possibilité d'un tir de missile à longue portée par la Corée du Nord, a indiqué le ministère dans un communiqué de presse.

«Le ministre Yun et le ministre Kishida se sont entendus pour renforcer les consultations entre la Corée du Sud et le Japon à travers leurs missions permanentes aux Nations unies et d'autres moyens, afin que le Conseil de sécurité adopte une résolution appelant à des sanctions fortes et efficaces», selon le ministère.

Au cours de leur conversation de 40 minutes, les deux hommes ont aussi décidé de rechercher d'autres moyens de faire pression sur le Nord, y compris à travers des sanctions unilatérales.

En ce qui concerne un éventuel tir de missile nord-coréen, la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis, ainsi que les autres nations concernées, doivent rester en contact étroit alors qu'ils mettent en place les contre-mesures nécessaires, ont rapporté les ministres.

Kishida a dit soutenir l'initiative de la Corée du Sud pour des pourparlers à cinq sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. 

Il s'agit du deuxième entretien téléphonique entre Yun et Kishida depuis l'essai nord-coréen du 6 janvier.

Yun a par ailleurs souligné l'importance de mettre en œuvre fidèlement les termes de l'accord de décembre entre Séoul et Tokyo sur la résolution de la question de l'esclavage sexuel des femmes coréennes par le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page