Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vinexpo : «Le marché sud-coréen du vin s’accroîtra de 16,2% d’ici 2019»

Actualités 02.02.2016 à 16h29

SEOUL, 02 fév. (Yonhap) -- Le volume de consommation du vin tranquille et du vin effervescent verront une croissance de 16,2% entre 2015 et 2019 en Corée du Sud tandis que le marché mondial du vin devrait afficher une hausse de 1,4%, selon le rapport 2016 du cabinet IWSR (International Wine and Spirit Research) transmis par le PDG de Vinexpo, Guillaume Deglise, ce mardi.

A l’occasion d’une conférence promotionnelle à Séoul pour Vinexpo Hongkong 2016 qui aura lieu du 24 au 26 mai prochains, le chef du plus grand salon du vin au monde a rapporté que «le marché sud-coréen est important en Asie à la vue de sa croissance entre 2010 et 2014, en marquant une hausse de 28,6% alors qu’il progressera encore de 16,2% jusqu’en 2019».

Malgré la diminution de la consommation de vin des Chinois qui commencent à s’éloigner de leur habitude d’offrir du vin comme un cadeau et en raison de la campagne anti-corruption menée par les autorités chinoises, le marché sud-coréen est marqué par une diversité et une croissance, selon l’analyse de Deglise.

Effectivement, la Chine devrait voir une diminution de sa consommation de vin d’environ 0,3% entre 2014 et 2019, de 151 millions de caisses de 9 litres de vin tranquille en 2014 et 148,81 millions en 2019.

La Corée du Sud se trouvait à la sixième place au palmarès des 12 pays asiatiques consommateurs de vin en 2014, avec 3,29 millions de caisses de 9 litres de vin tranquille, alors que le chiffre pourrait passer à 3,90 millions en 2019, une augmentation de 3,5%, d’après les perspectives élaborées par ISWR à la demande de Vinexpo.

Dans ce palmarès, la Chine est en tête, suivie de l’Australie (51,87 millions), du Japon (36,40 millions), de la Nouvelle-Zélande (8,72 millions) puis de Hongkong (3,45 millions) pour l’année 2014.

Pour ce qui est de la répartition selon la couleur du vin tranquille consommé en Corée du Sud en 2015, le vin rouge représentait 73,5% de la consommation totale, contre 26,5% pour le vin blanc, la consommation de rosé étant négligeable. Le rapport d’IWSR prévoit une progression pour l’ensemble du vin tranquille de 14,6% jusqu’en 2019, avec 17,8% pour le vin rouge, 16,7% pour le rosé et 5,3% pour le vin blanc.

Quant à la consommation par personne, un adulte de nationalité sud-coréenne a consommé en moyenne 0,62 bouteille de vin rouge en 2010 alors qu’il a accru jusqu’à 0,76 bouteille en 2014, soit une hausse de 22,6%. Le rapport prévoit une hausse de 11,5% pour la consommation de vin rouge entre 2015 et 2019 pour atteindre 0,87 bouteille par personne et par an.

Sur le marché sud-coréen, la présence du vin chilien a été dominante comme l’a noté le PDG de Vinexpo : «Les vins tranquilles et effervescents chiliens ont pris 0,59 million de caisses de 9 litres en 2010 alors qu’il ont vu une forte croissance de 43,5% jusqu’en 2014, en marquant 0,85 million de caisses écoulées sur le marché coréen grâce à l’accord de libre-échange entre la Corée du Sud et le Chili.»

La France se trouve juste derrière, en marquant 0,46 million de caisses exportées vers le pays du Matin-Calme en 2010 puis 0,52 million en 2014, une hausse de 12,9%. L’Italie est le troisième pays exportateur de vin vers la Corée du Sud avec une progression de 0,36 à 0,49 million (+35,9%) sur la même période, suivie des Etats-Unis dont le volume est passé de 0,30 à 0,45 million (+49,3%).

Oh Jeong-hun

(FIN)

Accueil Haut de page