Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Visite surprise en Corée du Nord du représentant chinois aux pourparlers à six

Actualités 02.02.2016 à 21h13

TOKYO, 02 fév. (Yonhap) -- Le représentant chinois aux pourparlers à six sur la dénucléarisation de la Corée du Nord Wu Dawei a effectué ce mardi une visite surprise en Corée du Nord, a indiqué l'agence de presse japonaise Kyodo, sur fond de tensions accrues dans la région suite à l'essai nucléaire de Pyongyang.

Wu a atterri cet après-midi à Pyongyang, a précisé Kyodo.

La communauté internationale fait actuellement pression sur la Chine pour qu'elle utilise son influence sur Pyongyang afin de l'inciter à abandonner son programme nucléaire.

Wu devrait rencontrer plusieurs responsables nord-coréens pour discuter de l'essai du 6 janvier.

Le récent test nord-coréen a entraîné une hausse des tensions sur la péninsule. La Corée du Sud envisagerait désormais de déployer le système de défense antimissile américain THAAD sur son territoire.

Le Conseil de sécurité des Nations unies élabore actuellement une résolution visant à appliquer de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.

Des images satellites ont montré un regain d'activités sur le site de lancement de missiles Sohae, aussi connu sous le nom de Dongchang-ri, en Corée du Nord, laissant craindre que Pyongyang se prépare à procéder à un nouveau tir de missile à longue portée ou de roquette.

Dans un cours message envoyé à l'agence de presse Yonhap, le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué que Wu est en visite à Pyongyang afin de discuter de la situation actuelle.

Des sources diplomatiques à Pékin ont estimé que le déplacement de Wu a sans doute pour but de modérer les futures provocations de la Corée du Nord, notamment un éventuel tir de missile à longue portée, et de tenter de la persuader de reprendre les négociations. «Empêcher la Corée du Nord de mener des provocations additionnelles est probablement la priorité de l'agenda», pense une source diplomatique. «Si la Corée du Nord tire à nouveau un missile de longue portée, cela compliquera encore plus la situation.»

Pékin est en faveur d'une reprise rapide des pourparlers à six. «Comme la Chine a parlé de la reprise des pourparlers à six, je pense que la poursuite des négociations peut être un des sujets de l'agenda», a estimé l'autre source.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page