Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le nombre de Sud-Coréens au complexe de Kaesong a baissé de 20% en janvier

Actualités 03.02.2016 à 11h50

SEOUL, 03 fév. (Yonhap) -- Le nombre de Sud-Coréens qui sont restés au complexe industriel de Kaesong a diminué de 20% en glissement annuel en janvier suite à l'essai nucléaire du Nord, ont montré ce mercredi des données du ministère de l'Unification.

Le nombre de Sud-Coréens séjournant dans la zone industrielle conjointe de Kaesong a atteint une moyenne quotidienne de 570 le mois dernier, en baisse de 20,4% par rapport à l'année dernière, selon le ministère. Il a accusé une baisse de 15,3% en glissement mensuel en janvier.

La Corée du Sud a décidé de limiter récemment l'entrée de ses ressortissants au complexe industriel de Kaesong pour assurer leur sécurité là-bas suite à l'essai nucléaire du Nord du 6 janvier.

Le gouvernement permet seulement aux hommes d'affaires sud-coréens directement impliqués dans l'opération des usines à Kaesong d'entrer et de rester au parc industriel.

Le nombre de visites des Sud-Coréens au complexe de Kaesong a augmenté alors que plus de personnes sont entrées et sorties sans passer la nuit là-bas. En janvier, un total de 11.467 Sud-Coréens se sont rendus au complexe de Kaesong pour une moyenne quotidienne de 477, en hausse de 7% par rapport à l'année précédente, selon les données.

«Le nombre de Sud-Coréens qui se sont rendus au parc industriel intercoréen a augmenté de plus en plus alors que les hommes d'affaires et les contractuels entrent dans la zone et retournent à Séoul le jour même», a déclaré un officiel gouvernemental. «Mais le nombre de personnes séjournant là-bas a baissé par rapport au passé.»

Il y a des inquiétudes selon lesquelles la montée de la tension intercoréenne provoquée par l'essai nucléaire du Nord pourrait fermer temporairement le complexe industriel de Kaesong. Séoul a déclaré plus tôt qu'il n'envisageait pas de fermer temporairement le complexe ou de faire rentrer tous les Sud-Coréens malgré l'essai nucléaire du Nord.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page