Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le gouvernement fera tout pour relancer les exportations

Actualités 03.02.2016 à 14h02

SEOUL/SEJONG, 03 fév. (Yonhap) -- Le gouvernement fera le maximum pour stimuler à nouveau les exportations du pays alors que les expéditions vers l’étranger ont connu leur plus forte chute en plus de six ans le mois dernier, a assuré ce mercredi le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, Joo Hyung-hwan.

Cette déclaration a été faite à une réunion qui a rassemblé des officiels et chefs d’entreprise à Séoul. Joo a aussi prévenu que le ralentissement de la croissance mondiale et l’effondrement des prix du pétrole brut exerceraient un impact négatif sur la quatrième économie d’Asie, en faisant augmenter les incertitudes.

Les exportations sud-coréennes se sont fortement réduites de 18,5% sur un an pour se retrouver à 36,7 milliards de dollars à la fin de janvier. Cette dégringolade est la plus rude depuis août 2009. Selon le ministre, le défi des entreprises sera de bien chercher pour accroître leurs ventes, non seulement sur les marchés émergents mais aussi dans les pays développés.

«Le gouvernement prévoit de concentrer toutes ses ressources pour aider les sociétés à exporter plus», a insisté Joo. «Je vérifierai personnellement chaque semaine les progrès effectués pour stimuler les exportations et je resterai à l’écoute des exportateurs.»

Durant le premier semestre de cette année, le gouvernement apportera un soutien plus grand à 109 officiels du commerce répartis dans le monde entier pour aider à promouvoir les produits et les entreprises sud-coréennes sur des marchés prometteurs comme l’Iran et Cuba, a-t-il ajouté.

Le ministre a par ailleurs indiqué que le gouvernement travaillerait avec les fabricants locaux pour renforcer davantage la compétitivité de leurs produits phares et pour les aider à trouver de nouveaux débouchés. Il cherchera aussi à internationaliser des sociétés orientées exclusivement vers le marché intérieur.

A propos de l’Iran, le ministère du Commerce a noté que le pays du Moyen-Orient pouvait constituer une grande opportunité pour plusieurs secteurs, notamment l’automobile. Les exportateurs de semi-conducteurs et d’écrans OLED pourraient renforcer leurs positions sur les marchés confirmés comme les Etats-Unis et les sociétés cosmétiques coréennes devront mieux tirer profit de leurs investissements en Chine, a-t-il conseillé.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page