Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des exercices aériens avec simulations de provocations nord-coréennes

Actualités 03.02.2016 à 17h03

SEOUL, 03 fév. (Yonhap) -- L’armée de l’air a débuté ses exercices aériens appelés «Soaring Eagle» le 29 janvier et ceux-ci se poursuivront jusqu’au 5 février en simulant des provocations nord-coréennes. Il s’agit d’exercices mobilisant une cinquantaine d’avions de chasse (F-15K, KF-16, FA-50, F-4E et F-5) et 102 pilotes.

L’armée de l’air a répété son scénario de réplique contre les points d’origine des attaques de la Corée du Nord, comme les batteries et les sites antiaériens. Des exercices de contrôle de la défense aérienne en cas d’infiltration d’avions nord-coréens à basse vitesse et de drones dans la Zone démilitarisée ont également été réalisés.

En divisant deux parties, l’attaque (Red Air) et la défense (Blue Air), l’armée de l’air a mené une simulation de combats aériens.

Différents systèmes d’évaluation ont été testés, notamment le système de simulation pour évaluer les armements et indiquer qu’une cible a été atteinte sans tirer d’armes et le système d’affichage en 3D de données de communication. Des manœuvres d’avions ont également eu lieu. Ces exercices se déroulent deux fois par an depuis l’année 2008.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page