Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

«Le plan de lancement d'un missile déguisé en satellite constitue un défi inacceptable»

Actualités 03.02.2016 à 17h16

SEOUL, 03 fév. (Yonhap) -- Le ministère des Affaires étrangères a décrit la notification que la Corée du Nord a donnée à l’Organisation maritime internationale (OMI) pour le lancement d’un «satellite d’observation de la Terre Kwangmyongsong» comme un «plan de lancement d’un missile à longue portée déguisé en satellite».

«Il s’agit d’un défi inacceptable qui bafoue non seulement le Conseil de sécurité des Nations unies mais aussi l’ensemble de la communauté internationale», a dénoncé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Cho June-hyuck lors d’un point de presse.

«Le ministère des Affaires étrangères est actuellement en étroite concertation avec les pays concernés comme les Etats-Unis, le Japon et la Chine en tenant compte des divers aspects des éventuels impacts qu’un lancement de missile balistique à longue portée nord-coréen pourrait avoir sur la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU» en cours d’élaboration, a noté Cho.

Il a également souligné que Séoul et Washington étaient sur la même longueur d’onde sur la nécessité de faire payer le prix en cas de lancement de missile à longue portée qui constituerait une grave violation des résolutions onusiennes, dans le prolongement du quatrième essai nucléaire du 6 janvier dernier.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page