Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pékin «sérieusement inquiet» à propos du lancement prévu d'un satellite par la Corée du Nord

Actualités 03.02.2016 à 17h29

PEKIN, 03 fév. (Yonhap) -- La Chine s'est dite ce mercredi «sérieusement inquiète» à propos du projet de la Corée du Nord de procéder ce mois-ci au lancement d'un satellite, tout en reconnaissant être dans l’incapacité de l'en empêcher.

Cette déclaration du porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lu Kang intervient après que la Corée du Nord a notifié hier les Nations unies de son intention de tirer entre le 8 et le 25 février une fusée portant ce qu'elle a appelé un «satellite d'observation terrestre».

«Ceci nous inquiète sérieusement», a déclaré Lu devant des journalistes, interrogé au sujet du tir. «Nous pensons que la Corée du Nord a le droit d'utiliser l'espace de façon pacifique, mais pour le moment ce droit devrait être sujet aux restrictions des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.»

Le porte-parole a indiqué que la Chine «espère» que la Corée du Nord fera preuve de retenue mais a reconnu que Pékin ne peut forcer Pyongyang à abandonner ses provocations. «Nous ne voulons pas assister à une escalade des tensions mais si le pays concerné persiste dans cette direction, nous ne pouvons pas l'arrêter», selon le porte-parole.

Le représentant chinois aux pourparlers à six Wu Dawei s'est rendu hier à Pyongyang. Lu n'a pas voulu donner plus de détails sur cette visite.

Ces tirs de satellites par la Corée du Nord seraient en réalité des tirs d'essai de missiles balistiques, de l'avis de la communauté internationale, ce que la Corée du Nord ne peut faire, dans le cadre des résolutions onusiennes à son encontre.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page