Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul : Pyongyang fera face à des sanctions plus fortes s'il lance un missile

Actualités 04.02.2016 à 11h56

SEOUL, 04 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord pourrait faire face à des sanctions plus fortes si elle lance un missile à longue portée, a déclaré le porte-parole présidentiel Jeong Yeon-guk ce jeudi, en appelant à nouveau Pyongyang à abandonner son plan.

La Corée du Nord a informé des organisations internationales qu’elle lancerait un satellite d'observation de la Terre entre les 8 et 25 février.

«Si la Corée du Nord lance un missile à longue portée, elle pourrait faire face à des sanctions plus fortes de la communauté internationale que celles appliquées auparavant comme le lancement est une violation claire des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU)», a fait savoir Jeong à des journalistes, sans fournir plus de détails.

«Le Conseil de sécurité nationale (NSC) a souvent des réunions et, s'il y a une chose que nous devons vous informer, nous vous informerons tout de suite», a-t-il ajouté.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page