Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La Corée du Nord se prépare à un lancement de missile à longue portée à Tongchang-ri

Actualités 04.02.2016 à 12h02

SEOUL, 04 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord est en train de se préparer à un lancement de fusée (ou missile) à longue portée sur le site de lancement de Tongchang-ri, a confirmé ce jeudi le ministère de la Défense, indiquant un test de missile imminent de la part du pays communiste.

Pyongyang a récemment informé l'Organisation maritime internationale (OMI) et l'Union internationale des télécommunications (UIT) de son plan de lancer une fusée pour mettre en orbite un satellite d'observation de la Terre, un prélude à ce que le monde extérieur considère comme un test de missile balistique.

«Comme la Corée du Nord a notifié un lancement de missile entre les 8 et 25 février, elle est en train de se préparer à un lancement à Tongchang-ri», a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense, Moon Sang-gyun, lors d'un point de presse.

Il n'a toutefois pas livré de détails sur le renseignement, en notant n’être pas en mesure de confirmer ni démentir le rapport d'un média japonais selon lequel un lanceur mobile chargé d'un missile balistique a été aperçu en train de se diriger vers la côte est du pays.

Le porte-parole a assuré que l’armée était prête à intercepter le missile nord-coréen ou ses débris s'ils retombent sur le territoire sud-coréen.

«L'armée est en train de renforcer sa préparation de défense aérienne de sorte à pouvoir intercepter si un missile ou des débris retombent sur notre territoire et dans nos eaux territoriales», a souligné Moon en ajoutant que le gouvernement prendra des mesures correspondantes à l'ampleur des dégâts, en cas de retombée, dans le cadre du droit de légitime défense.

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont également déployé des moyens militaires pour détecter et suivre le missile nord-coréen, une fois qu’il aura été tiré, a-t-il ajouté.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page