Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang n'a «pas menacé les Sud-Coréens» avec la bombe atomique, selon le Rodong Sinmun

Actualités 05.02.2016 à 15h06

SEOUL, 05 fév. (Yonhap) -- Dans un contexte où les tensions géopolitiques augmentent en Asie du Nord-Est, à cause de l’essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, le quotidien nord-coréen officiel Rodong Sinmun a déclaré ce vendredi que la Corée du Nord «n’a pas une seule fois menacé les Sud-Coréens de larguer des bombes atomiques.»

Le quotidien du Parti du travail, le Rodong Sinmun, a publié le 5 février 2016 dans un commentaire que la possession de l’arsenal nucléaire est une mesure d’autodéfense contre les menaces américaines. «Si nous possédons les moyens de dissuasion nucléaire, ce n’est pas pour larguer la bombe atomique sur la tête de notre ethnie», a assuré le quotidien nord-coréen.

«Il s’agit de garantir la paix et la sécurité de la péninsule coréenne et d'écraser les tentatives de provocation de guerre nucléaire des Etats-Unis, ce qui dépend de sa politique d’hostilité vis-à-vis de nous», a indiqué le quotidien nord-coréen.

«Nous souhaitons la paix sur notre territoire, l’union de l’ethnie et l’amélioration des relations intercoréennes, ici dans le présent comme par le passé», «mais les calomniateurs américains tentent de faire croire que nos moyens de dissuasion nucléaire visent notre ethnie», s'est indigné le Rodong Sinmun.

Après son 4e essai nucléaire à Punggye-ri le 6 janvier 2016, la Corée du Nord a annoncé qu'elle projette de lancer une fusée entre les 8 et 25 février, qui serait en fait un essai de missile balistique intercontinental, de l'avis de la Corée du Sud et des ses alliés.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page