Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Le ministre de la Défense ordonne de répondre activement au missile nord-coréen

Actualités 05.02.2016 à 15h34

SEOUL, 05 fév. (Yonhap) -- Le ministre de la Défense Han Min-koo a ordonné à ses troupes ce vendredi de répondre activement à l'éventuel lancement d'une fusée à longue portée par la Corée du Nord.

Il a émis cet ordre lors d'une réunion d'urgence avec les principaux commandants militaires du pays alors que le Nord se prépare à lancer un satellite d'observation terrestre dans les semaines à venir. Ce lancement serait en réalité un nouvel essai de missile balistique intercontinental.

«Alors que la Corée du Nord a annoncé son projet de lancer un missile à longue portée suite à son récent essai nucléaire, notre armée doit rester vigilante mentalement et physiquement», a déclaré le ministre.

«La première mission de l'armée est de protéger la vie et la fortune du peuple», a-t-il aussi indiqué. «Il ne faut pas négliger d'être vigilant pour que la population puisse passer tranquillement les vacances du Nouvel An lunaire.»

La Corée du Nord semble avoir fait des progrès considérables dans les préparatifs de lancement de la fusée et par conséquent la Corée du Sud maintient sa surveillance, a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense Moon Sang-gyun lors d'un briefing de presse.

Plus tôt cette semaine, la Corée du Nord a informé des agences onusiennes qu’elle lancerait un satellite entre les 8 et 25 février.

Han a dit que la Corée du Sud et les Etats-Unis mobiliseront «efficacement» les moyens de surveillance afin de minimiser les erreurs dans la surveillance du lancement de missile, selon un communiqué du ministère. Il a aussi instruit les officiels à se tenir prêts afin de détecter des signes préalables de l'éventuel lancement.

Durant la rencontre, le ministre de la Défense a également tenu une visioconférence avec le capitaine du destroyer Aegis de la marine, qui a pour mission de détecter et suivre le lancement de missile à venir.

La Corée du Sud abattra tous les missiles ou débris nord-coréens s'ils tombent sur le territoire sud-coréen, a informé hier Moon. L'armée a déployé des destroyers Aegis, un radar Green Pine et un avion de reconnaissance Peace Eye alors que s'approche le moment du tir annoncé par le Nord.

Plus tôt dans la journée, les officiels de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon ont tenu une visioconférence afin de partager des informations sur le tir de missile à venir. Les officiels de niveau de directeur adjoint ont également discuté de la réponse commune à adopter après que le Nord tire le missile, conformément au pacte sur le partage des renseignements militaires conclu fin 2014, selon les officiels du ministère de la Défense.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page