Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Nouvel An lunaire : le «travail ménager», la préoccupation numéro 1 des femmes

Actualités 05.02.2016 à 15h55

SEOUL, 05 fév. (Yonhap) -- Les vacances du Nouvel An lunaire débutent demain pour cinq jours dans tout le pays mais cette fête traditionnelle reste encore stressante pour les femmes à cause du lourd travail lié à la préparation du rituel familial.

La fête du Nouvel An lunaire est marquée par le rassemblement des membres de familles dispersés autour d'un plat, le tteokguk, et par le rituel de commémoration des ancêtres et la révérence aux parents.

La mission principale des femmes à cette période est de préparer les plats, thés et gâteaux pour la famille et les visiteurs. Avec le temps hommes et femmes partagent cette tâche de plus en plus mais il reste encore beaucoup de chemin à faire pour qu'il y ait égalité à ce niveau.

Dans un sondage réalisé par l’Institut coréen du transport (KOTI) auprès de 9.000 foyers entre les 6 et 10 janvier dernier, la préoccupation numéro 1 chez les femmes pour cette fête nationale est le travail ménager avec 38,4% des réponses, suivi des embouteillages (17,8%), du coût des cadeaux à offrir (17,7%) et des dépenses liées à la préparation du rituel (13,9%).

Chez les hommes, ils ont répondu en premier lieu que leur préoccupation concerne les embouteillages sur les routes (30,3%), suivi du coût des cadeaux à offrir (23,8%), des dépenses liées à la préparation du rituel (14,2%) et du travail ménager (12,6%). Concernant le coût du carburant durant les vacances du Nouvel An lunaire, les sondés ont répondu que leur dépense moyenne sera de 136.000 wons (environ 100 euros).

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page