Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) La Corée du Nord lance un missile à longue portée

Actualités 07.02.2016 à 10h34

SEOUL, 07 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord a lancé un missile à longue portée depuis sa base de lancement de Tongchang-ri ce dimanche au mépris des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU), ont fait savoir des officiels militaires sud-coréens.

«Pyongyang a lancé un missile à longue portée vers 9h30 de Tongchang-ri», a déclaré le Comité des chefs d’état-major interarmées (JCS) en ajoutant qu’il est en train de suivre la trajectoire du missile du Nord. Il a indiqué qu'aucun débris de missile sur le territoire sud-coréen n’a été rapporté.

Le régime communiste avait dit que le lancement viserait à mettre un satellite d'observation de la Terre en orbite, mais le reste du monde le considère comme un test déguisé de missile balistique intercontinental. Le Nord ne peut lancer de fusée utilisant les technologies de missiles balistiques selon une série de résolutions onusiennes.

La coiffe du missile à longue portée nord-coréen est retombée dans les eaux au sud-ouest de l'île de Jeju, selon le JCS. Le Nord avait averti que le premier étage de la fusée devait retomber en mer Jaune, la coiffe en mer de Chine orientale et le deuxième étage en mer des Philippines.

Au début, le Nord avait annoncé un lancement de fusée à longue portée entre les 8 et 25 février mais a avancé hier la fenêtre pour la période allant du 7 au 14 février.

Le missile tiré ce matin semble avoir une portée de plus de 10.000 kilomètres, qui pourrait donc atteindre le territoire américain.

Le lancement du Nord est intervenu après qu'il a effectué son quatrième essai nucléaire le 6 janvier, forçant le Conseil de sécurité de l’ONU à travailler sur une nouvelle résolution pour sanctionner le Nord.

La présidente Park Geun-hye a convoqué une réunion d'urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC) et la représentation sud-coréenne auprès de l'ONU a demandé la convocation d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page