Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Séoul et Washington effectueront des excercices militaires d’envergure inédite

Actualités 07.02.2016 à 18h05

SEOUL, 07 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud tiendra des exercices militaires de la plus grande envergure jamais vue avec les Etats-Unis cette année pour dissuader les provocations de la Corée du Nord, a déclaré ce dimanche le Comité des chefs d’état-major interarmées (JCS).

L'annonce est intervenue quelques heures après que le Nord a lancé une fusée à longue portée dans le cadre de ses essais de missiles balistiques intercontinentaux, interdits par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU).

«Les contre-mesures incluent une action militaire correspondant aux provocations militaires de la Corée du Nord afin de dissuader des provocations supplémentaires, avec des exercices de pointe et de plus grande envergure cette année», a déclaré Kim Yong-hyun, un officiel de haut niveau du JCS.

Ces remarques ont été faites durant une réunion d'urgence avec les députés du parti au pouvoir, le Parti Saenuri, à l'Assemblée nationale.

Les deux pays alliés organisent des manœuvres militaires conjointes Key Resolve et Foal Eagle depuis les années 90 pour mieux prévenir les agressions de la Corée du Nord. Pyongyang revendique que ces exercices sont des répétitions pour une invasion du Nord.

«Il n'y avait pas de mouvement inhabituel de l'armée nord-coréenne», a dit Kim. Cependant, Kim a averti qu'il y a une possibilité de provocations supplémentaires telles qu’un cinquième essai nucléaire et un tir d'essai de missile mer-sol balistique stratégique (MSBS). «Les contre-mesures dans le futur seront prises d'une manière agressive afin d'empêcher des provocations supplémentaires de la part de la Corée du Nord», a déclaré Kim pour tenter d’apaiser l'angoisse publique.

«Le gouvernement sud-coréen étendra également la diffusion de messages anti-Pyongyang par haut-parleurs en augmentant le nombre de haut-parleurs et les temps de diffusion», a indiqué Kim.

La Corée du Sud a repris sa campagne de propagande par haut-parleurs après que le Nord a effectué le quatrième essai nucléaire le 6 janvier.

Le ministre de l'Unification Hong Yong-pyo a également appelé à une approbation parlementaire rapide du projet de loi visant à améliorer la situation des droits de l'Homme en Corée du Nord. Le projet de loi, présenté pour la première fois en août 2005, est dans l'impasse au Parlement, probablement à cause de l'inquiétude selon lequel le passage pourrait avoir un impact négatif sur les relations intercoréennes.

«Il y a une nécessité d'adopter rapidement le projet de loi pour dissuader les provocations de la Corée du Nord», a déclaré Hong durant la réunion.

Les députés des partis au pouvoir et d'opposition ont convenu plus tôt d'approuver le projet de loi, mais il est toujours en attente à une commission parlementaire en raison de divergences sur des détails.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page