Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La France a immédiatement réagi contre le lancement nord-coréen

Actualités 08.02.2016 à 08h39

SEOUL, 08 jan. (Yonhap) -- A la suite du lancement de fusée à longue portée (missile balistique) par la Corée du Nord, la France a immédiatement donné hier une réponse condamnant cet acte comme une «nouvelle violation flagrante» des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le palais de l’Elysée a publié un communiqué de presse hier après-midi (heure locale) affichant sa fermeté contre ce lancement nord-coréen en disant que «le lancement de la fusée intervenu cette nuit, un mois après un nouvel essai nucléaire, est une provocation insensée».

La France, membre permanent du Conseil de sécurité, a appelé à une réaction «rapide et sévère» de la communauté internationale dès maintenant, dans un communiqué du président François Hollande. La nuit dernière (heure de Séoul), le Conseil de sécurité a convoqué une réunion d’urgence et a adopté un communiqué du président à l’unanimité condamnant le lancement nord-coréen.

Côté ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius a également publié une déclaration en jugeant le tir nord-coréen comme une «violation de ses obligations internationales» et une attitude «irresponsable et inacceptable».

Appelant à l’abstention de «tout geste susceptible d’accroître davantage la tension dans la péninsule coréenne», le chef de la diplomatie française a affirmé que «la France travaillera à ce qu’une réponse ferme et déterminée soit apportée par la communauté internationale à cette nouvelle provocation».

Les médias français ont rapidement rapporté la nouvelle du lancement nord-coréen et les réactions de la communauté internationale condamnant la Corée du Nord. Notamment, Le Figaro a analysé dans un article publié le matin du 7 février (heure locale) que le tir nord-coréen est «un test de missile balistique servant à la mise au point d’armements capables de frapper le territoire américain».

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page