Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Séoul suspendra les activités du parc industriel de Kaesong suite aux provocations du Nord

Actualités 10.02.2016 à 19h04

SEOUL, 10 fév. (Yonhap) -- Le ministère de l'Unification a déclaré ce mercredi avoir décidé de suspendre «complètement» l'exploitation du complexe industriel conjoint de Kaesong, en réponse à l'essai nucléaire et au lancement de fusée à longue portée de la Corée du Nord.

La décision de Séoul fait partie des mesures suite à l'essai nucléaire du 6 janvier et au tir de missile à longue portée du 7 février. «Malgré nos efforts pour soutenir le complexe de Kaesong, l'exploitation du parc industriel est utilisée pour le développement d'armes nucléaires et de missiles à longue portée», a déclaré le ministre de l'Unification Hong Yong-pyo lors d'un briefing de presse.

«Nous avons décidé de suspendre l'opération du parc industriel de Kaesong afin d’empêcher que l'argent sud-coréen soit utilisé pour le développement nucléaire et de missiles et afin de protéger nos entreprises.»

Un total de 124 entreprises sud-coréennes opèrent dans la zone, située à quelque 50 kilomètres au nord-ouest de Séoul et embauchant plus de 54.000 travailleurs nord-coréens pour produire des produits à forte intensité de main-d'œuvre, tels que des vêtements et ustensiles.

Le complexe, qui a ouvert ses portes en 2004, est une grande source de revenus pour la Corée du Nord, tandis que le Sud bénéficie de la main-d'œuvre bon marché nord-coréenne. Depuis le lancement, environ 560 millions de dollars ont été fournis aux travailleurs nord-coréens au complexe de Kaesong, dont 120 millions de dollars l'année dernière, selon le ministère.

La suspension du parc industriel est la mesure la plus dure de Séoul. Le gouvernement coupe la dernière source officielle d'espèces du Nord. L'officiel a ajouté ne pas savoir si les activités du complexe reprendront ou non.

«La réouverture du parc dépendra entièrement de la Corée du Nord», a-t-il dit. «Le Nord doit d'abord dissiper les inquiétudes de la communauté internationale sur ses programmes de développement nucléaire et de missiles, et apporter une ambiance favorable pour nos entreprises afin qu’elles opèrent normalement les usines.»

En avril 2013, le Nord a fermé le complexe pendant environ quatre mois, en citant des tensions élevées provoquées par une manœuvre militaire conjointe entre Séoul et Washington. En février 2013, le Nord avait effectué son troisième essai nucléaire.

Les deux Corées avaient convenu de ne pas fermer à nouveau le parc industriel «quelle que soit les circonstances» quand elles avaient décidé de le rouvrir.

Le ministère a dit qu'il achèvera le retrait des Sud-Coréens séjournant là-bas dans quelques jours. Séoul avait limité l'entrée de ses ressortissants dans le complexe après l'essai nucléaire. Le gouvernement a également ajouté qu'il fournirait des soutiens nécessaires aux sociétés sud-coréennes opérant dans le parc industriel pour les aider à minimiser leurs pertes financières.

Les organisations économiques du pays ont exprimé leurs regrets sur la situation actuelle, en souhaitant un fonctionnement normal du complexe industriel de Kaesong. «Le parc de Kaesong est le symbole de la réconciliation et de la coopération de la péninsule coréenne, malgré plusieurs incidents, comme le naufrage du navire de guerre sud-coréen Cheonan et le bombardement de l’île de Yeonpyeong», a déclaré l'Association coréenne du commerce international (KITA) dans un communiqué.

«Nous souhaitons la reprise normale du complexe industriel de Kaesong le plus tôt possible et exhortons le Nord à réaliser qu'aucun pays n’investira s'il continue les provocations allant contre la paix de la communauté internationale et de la péninsule coréenne.»

La Fédération des industries coréennes (FKI) a également dit souhaiter une résolution rapide de la situation actuelle en demandant des efforts du gouvernement pour minimiser les dégâts des sociétés opérant à Kaesong.

L'Association des entreprises du complexe industriel de Kaesong a demandé au gouvernement de revoir sa décision de suspendre l'exploitation du complexe industriel de Kaesong, en disant qu’il n’y a pas de moyen de cicatriser les pertes des sociétés.

Le parti au pouvoir, le Parti Saenuri, a évalué que la décision du gouvernement est une mesure inévitable pour briser le cercle vicieux des provocations de la Corée du Nord, tandis que les partis d'opposition ont fortement critiqué la suspension du parc industriel de Kaesong.

Le principal parti d'opposition, le Minjoo, a exhorté fortement le gouvernement à réexaminer la décision, en disant que la suspension des activités du complexe industriel de Kaesong bloquera les relations intercoréennes et provoquera une instabilité. Le Parti du peuple a dit pour sa part que la décision du gouvernement est une sanction qui nuira seulement aux entreprises sud-coréennes.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page