Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Environ 300 mlns de dollars pour le lancement d’une fusée nord-coréenne

Actualités 11.02.2016 à 10h38

SEOUL, 11 fév. (Yonhap) -- Chaque année, les entreprises sud-coréennes installées au parc industriel conjoint intercoréen de Kaesong en Corée du Nord paient environ 100 millions de dollars pour les salaires des 54.000 travailleurs nord-coréens alors que le coût estimé pour le lancement d’une fusée nord-coréenne (missile à longue portée) s’élève à 300 millions de dollars.

Séoul a annoncé hier la suspension du parc industriel de Kaesong en estimant que l’argent écoulé à Kaesong a été utilisé pour le développement d’armes nucléaires et de missiles à longue portée. Effectivement, les autorités nord-coréennes prennent environ 30% de ces salaires payés (30 millions de dollars).

La moyenne des salaires mensuels des travailleurs nord-coréens s’élève à 150 dollars, incluant les heures supplémentaires et autres coûts. Tout de même, des experts analysent qu’une très grande partie des salaires tombe dans la poche des autorités nord-coréennes tandis que les travailleurs ne touchent que 2 dollars par mois. D’après un calcul, deux ou trois ans de salaires des travailleurs nord-coréens ont été dépensés pour le lancement du missile.

En 2012, le ministère de l’Unification de Séoul a estimé que quelque 600 millions de dollars ont été dépensés pour le lancement de deux fusées à longue portée Unha-3. Kim Jong-il, l’ex-leader nord-coréen, avait indiqué à des dirigeants de médias sud-coréens lors du premier sommet intercoréen en 2000 que «quelque 200 ou 300 millions de dollars sont nécessaires pour une fusée».

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page