Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les autorités financières discutent des mesures de soutien pour les entreprises implantées à Kaesong

Actualités 11.02.2016 à 11h25

SEOUL, 11 fév. (Yonhap) -- Le Service de supervision financière (FSS) a fait part ce jeudi de son plan de présenter une série de mesures destinées à soutenir les entreprises implantées dans le complexe industriel de Kaesong afin de les aider à réduire au minimum les répercussions de la fermeture du site.

Séoul a annoncé hier une suspension totale des activités du parc industriel intercoréen en réponse au quatrième essai nucléaire du mois dernier et du lancement de fusée à longue portée de la semaine dernière.

Un total de 124 entreprises sud-coréennes exploitent des usines au complexe industriel de Kaesong, situé dans la ville frontalière nord-coréenne du même nom, et employant 54.000 Nord-Coréens pour fabriquer des produits à forte intensité de main-d’œuvre.

En présidant une réunion d’urgence destinée à faire le point sur la situation des marchés financiers, le patron du FSS, Zhin Woong-seob, a demandé la coopération des institutions financières, notamment de «s’abstenir de récupérer les prêts ou augmenter les taux d’intérêt accordés aux sociétés basées à Kaesong et à leurs sous-traitants».

Les prêts contractés par les 124 entreprises implantées à Kaesong totalisaient 1.110 milliards de wons (928,6 millions de dollars) fin novembre 2015, selon les données du FSS.

«Nous mettrons en place un centre de consultation pour minimiser leurs dégâts financiers éventuels, tout en suivant de près les problèmes de trésorerie de chaque entreprise sur une base journalière», a-t-il souligné.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page