Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les chefs des armées de Séoul, Washington et Tokyo confirment leur fermeté après le tir de missile nord-coréen

Actualités 11.02.2016 à 12h00

SEOUL, 11 fév. (Yonhap) -- Les chefs d’état-major des armées de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon se sont mis d’accord pour prendre des mesures fermes suite à l’essai nucléaire et au lancement de missile de la Corée du Nord, ce jeudi pendant une réunion en visioconférence.

Le Comité d’état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud a déclaré ce matin que «les trois chefs d’état-major des armées ont discuté de moyens pour partager des informations et coopérer face aux menaces liées au nucléaire et aux missiles nord-coréens». Il s’agissait de la première réunion tripartite depuis le 1er juillet 2014 et la précédente réunion s’était focalisée sur le même sujet.

La réunion s’est tenue à Hawaï mais Lee Sun-jin, le chef des armées sud-coréennes, n’a pas pu faire le déplacement et a parlé grâce à la visioconférence à ses homologues américain et japonais. Les trois chefs d’état-major des armées ont consenti de maintenir la coopération pour la paix et la stabilité de la péninsule coréenne et de l’Asie du Nord-Est.

Cette réunion avait été repoussée à cause du lancement de missile à longue portée de la Corée du Nord. Le JCS sud-coréen a présenté le résultat de cette réunion en disant que «les efforts pour accroître le partage tripartite des renseignements ont été reflétés dans les discussions de cette réunion».

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page