Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de la diplomatie exhorte la communauté internationale à appliquer la tolérance zéro face à Pyongyang

Actualités 12.02.2016 à 09h43

MUNICH, Allemagne, 11 fév. (Yonhap) -- Le ministre des Affaires étrangères Yun Byung-se a exhorté ce jeudi les pays partenaires à répondre fermement aux provocations de la Corée du Nord, en disant qu'il est temps de réellement appliquer la tolérance zéro.

Cette remarque a été faite dans un discours lors d’un colloque coorganisé par l'Association atlantique allemande et le gouvernement d'Etat de Bavière à Munich. Yun s'est rendu en Allemagne afin d'exhorter les pays assistant à la Conférence sur la sécurité à Munich, dont les Etats-Unis, la Chine et la Russie, à sanctionner la Corée du Nord suite au quatrième essai nucléaire et au sixième tir de fusée à longue portée.

«Mon message est clair», a déclaré Yun, en ajoutant que les programmes d'armes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord sont un danger clair pour tout le monde et personne n’est à l’abri de ce pouvoir destructeur, avant de souligner la nécessité d’une résolution ferme.

«La Corée du Nord qui a négligé les résolutions onusiennes est un violateur invétéré sans précédent», a condamné Yun en exhortant les pays membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) et les autres nations partenaires européennes à coopérer pour sanctionner la Corée du Nord.

«Pyongyang est le seul pays à avoir effectué des essais nucléaires au XXIe siècle et continue ses actes allant à l'encontre des efforts de l'Otan pour la non-prolifération des armes de destruction massive», a noté Yun, en demandant la coopération des pays membres de l'Otan et des autres nations européennes.

En réaffirmant sa volonté ferme de sanctionner le Nord, il a déclaré qu'il était temps de punir la Corée du Nord pour qu'elle puisse faire un bon choix stratégique comme l'Iran, avant de conclure son allocution en citant une formule de l'ancien chancelier d'Allemagne Willy Brandt selon laquelle la paix n'est pas gratuite comme la liberté.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page