Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Yun appelle à une «résolution terminale», Wang à la prudence

Actualités 12.02.2016 à 10h00

MUNICH, 11 fév. (Yonhap) -- Le ministre des Affaires étrangères Yun Byung-se et son homologue chinois Wang Yi se sont entendus jeudi sur la nécessité d’accélérer les discussions sur une nouvelle résolution du Conseil de sécurité des Nations unies en vue de durcir les sanctions contre la Corée du Nord pour son quatrième essai nucléaire et son sixième lancement de fusée à longue portée.

En effet, Yun était hier à Munich pour appeler les Etats-Unis, la Chine et la Russie, présents dans la ville allemande pour la conférence annuelle sur la sécurité, à mettre en place des sanctions contre Pyongyang.

Au cours de sa réunion avec le ministre chinois qui a duré une quarantaine de minutes, Yun a expliqué les résultats des discussions qu’il a tenues avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et les représentants des pays membres permanents du Conseil de sécurité lors de sa visite à New York (9-10 février).

Yun a notamment mis l’accent sur la nécessité d'une résolution permettant de mettre fin une fois pour toute aux provocations nord-coréennes alors que Wang a prôné une réponse prudente, montrant des divergences de vue persistantes.

Le ministre sud-coréen a souligné que la nouvelle résolution devait inclure un contenu dur de sorte à ce qu’elle constitue une «résolution terminale» et empêche la Corée du Nord de procéder à un cinquième et un sixième essais nucléaires.

Il a en outre expliqué à son homologue chinois la décision de suspendre les activités du complexe industriel de Kaesong qui a été prise pour montrer la fermeté de Séoul et coopérer avec le Conseil de sécurité et la communauté internationale avant de demander à la Chine de jouer un rôle responsable en tant que membre permanent du Conseil de sécurité.

Wang a de son côté souligné l’importance d’accélérer les discussions pour une nouvelle résolution au sein du Conseil de sécurité et d'avoir une concertation étroite entre Séoul et Pékin sur ce sujet.

Cela dit, le ministre chinois a appelé à faire preuve de prudence et à tenir compte des intérêts et inquiétudes des pays voisins dans la mise en place de mesures en matière de sécurité dans un contexte où la situation politique s’est dégradée et est devenue plus complexe suite à l’essai nucléaire du Nord et à un lancement utilisant les technologies de missiles balistiques.

Les deux hommes ont également convenu de continuer à discuter étroitement du dossier nord-coréen à travers divers programmes diplomatiques à l’avenir.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page