Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Kaesong : «Des documents sur le drainage d'argent pour des ADM existent»

Actualités 12.02.2016 à 16h02

SEOUL, 12 fév. (Yonhap) -- Au lendemain de l’expulsion du personnel sud-coréen du parc industriel conjoint de Kaesong en Corée du Nord, le ministre de l’Unification, Hong Yong-pyo, a indiqué que le gouvernement détient «divers documents liés» au drainage d'argent pour le développement d’armes de destruction massive (ADM).

Dans une conférence de presse tenue ce matin à Séoul, le ministre Hong a déclaré que «des soupçons sur l’usage de salaires payés aux travailleurs nord-coréens de Kaesong pour le développement d’armes de destruction massive ont été soulevés par les diverses parties alors que le gouvernement détient divers documents liés».

Sur l'éventualité de rendre publics ces documents, Hong a rejeté la possibilité en expliquant que «si c’étaient des documents que l’on pouvait divulguer, on l’aurait déjà fait, mais ce que je vous ai dit, ce sont divers renseignements recueillis et nous allons réfléchir ultérieurement (de la divulgation) et prendrons les mesures appropriées».

Il a également réitéré la position du gouvernement sud-coréen sur le fait que les autorités nord-coréennes ont gelé les biens sud-coréens à Kaesong en soulignant que «nous avertissons qu’il ne faudra pas endommager les biens du peuple sud-coréen».

«La Corée du Nord a fait des blasphèmes en employant des expressions vulgaires dans son communiqué de presse, a passé la responsabilité (de la suspension du parc industriel), a expulsé notre peuple dans un délai court et a gelé illégalement les biens du peuple sud-coréen en interdisant le transport de produits finis», a poursuivi le ministre.

Hong a exprimé ses regrets pour le gel des biens des entreprises sud-coréennes installées dans la zone dédiée aux échanges intercoréens : «Le gouvernement sud-coréen exprime ses regrets face aux actes injustes du Nord et nous voulons dire clairement que le Nord doit assumer ses responsabilités pour tout ce qui va arriver dans le futur.»

«La Corée du Nord a détérioré la racine de la paix dans la péninsule coréenne et l’Asie du Nord-Est et a continué les provocations à l’extrême comme l’essai nucléaire et le tir de missile qui menace l’existence de l’ethnie en déclarant les poursuivre à l’avenir», a réitéré le ministre Hong.

«Si nous et la communauté internationale continuons les mêmes réactions que dans le passé, il sera difficile de rectifier les mauvaises attitudes nord-coréennes et aucun changement positif ne sera possible», a-t-il noté, en ajoutant que «le gouvernement a pris inévitablement la décision de suspendre l’opération du parc industriel de Kaesong pour l’avenir de l’ethnie et la paix véritable sur la péninsule coréenne».

«Tout de même, les entreprises installées dans le parc devraient subir des dégâts non intentionnels et des difficultés auxquelles on doit faire face, mais nous avons pris cette décision en tenant compte de la sécurité de la nation et du peuple», a-t-il noté.

En ce qui concerne le retrait complet du personnel sud-coréen de Kaesong hier soir, Hong a indiqué que «heureusement, tous nos personnels de Kaesong sont rentrés au Sud sans aucun incident». «Le gouvernement tâchera d’apporter des soutiens rapides et suffisants aux entrepreneurs à travers l’équipe unifiée du gouvernement qui a été inaugurée hier.»

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page