Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Nouvelle unité nord-coréenne pour le déploiment d'un ICBM mobile

Actualités 14.02.2016 à 13h50

SEOUL, 14 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord a créé une nouvelle unité militaire en vue de déployer un missile balistique intercontinental (ICBM) mobile, a-t-on appris ce dimanche auprès de plusieurs sources du gouvernement sud-coréen.

Celles-ci ont déclaré que la brigade KN-08, baptisée d’après le missile balistique intercontinental du même nom, est rattachée aux Forces stratégiques qui supervisent toutes les unités liées aux missiles. Cela montre que la Corée du Nord est sur le point de déployer un ICBM mobile.

La semaine dernière, James Clapper, directeur du renseignement national des Etats-Unis, a observé que la Corée du Nord «a déjà pris les premières mesures envers le déploiement de ce système (KN-08) même s'il n’a pas été testé en vol». Pyongyang est déterminé à développer un missile nucléaire à longue portée capable de poser une menace directe aux Etats-Unis, a-t-il également souligné.

Le KN-08 a été dévoilé pour la première fois lors d’un défilé militaire qui s’est déroulé en avril 2012 à l'occasion du 100e anniversaire de Kim Il-sung, le fondateur de la Corée du Nord.

Les Forces stratégiques commandent aujourd’hui quatre unités de missiles stratégiques et tactiques. La promotion du commandant des Forces stratégiques, Kim Rak-kyom, au grade de général quatre étoiles à la fin de l’année dernière illustre bien les efforts de Pyongyang visant à renforcer ses programmes balistiques.

Le KN-08 aurait une portée d'au moins 10.000 kilomètres. Dans son rapport annuel soumis vendredi dernier au Congrès, le Pentagone a fait remarquer que, si le KN-08 est bien conçu et développé, il serait difficile de le suivre en raison de sa mobilité.

Par ailleurs, le régime communiste reclus aurait fabriqué plus de 300 missiles Rodong d’une portée de 1.200 km et environ 30 missiles Musudan capable de voler 3.000 km. Ces missiles pourraient atteindre les bases militaires américaines au Japon et à Guam.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page