Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le secteur financier renforce la sécurité contre le cyberterrorisme

Actualités 15.02.2016 à 11h03

SEOUL, 15 fév. (Yonhap) -- Face à la montée des tensions intercoréennes suite au quatrième essai nucléaire et au tir de fusée (missile à longue portée) de la Corée du Nord, le secteur financier, surtout les banques et les sociétés d’assurance, ont pris des mesures pour renforcer la sécurité contre le cyberterrorisme.

D’après le secteur financier ce lundi, les banques et les sociétés d’assurance ont mis en place un système de travail d’urgence en renforçant leur système de sécurité, suivant le degré d’alerte émis par le Centre national de cybersécurité (NCSC) rattaché au Service national du renseignement (NIS).

Le NCSC a élevé son niveau d’alerte au deuxième niveau (surveillance), le 8 janvier dernier, juste après l’essai nucléaire (6 janvier 2016) et l’a rehaussé au troisième niveau (précaution), le 11 févier dernier, à la suite de la mise en orbite du satellite nord-coréen Kwangmyongsong 4 (7 février 2016). Les niveaux d’alerte de la cybersécurité sont les suivants : 1. Normal, 2. Surveillance, 3. Précaution, 4. Avertissement, 5. Critique.

Par ailleurs, les autorités militaires ont également relevé leur niveau d’alerte contre les cyberattaques, «INFOCON», au degré 3. Cette alerte compte aussi cinq niveaux et le numéro 1 est le plus important de cette alerte.

La Corée du Nord a effectué des cyberattaques de masse juste après son troisième essai nucléaire en février 2013, touchant plus de 48.000 appareils informatiques dont des serveurs et PC de médias et banques, puis en juin 2013, des attaques DDos (déni de service) contre des serveurs d’institutions d’Etat et de médias.

Des banques et sociétés d’assurance, notamment Woori, KEB-Hana, Shinhan, Shinhan Life, KB Kookmin et Samsung Fire, ont pris des mesures de sécurité en analysant les types de cyberattaques provenant de la Corée du Nord.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page