Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Discours de Park devant les députés : «Kim Jong-un dans un emballement sans frein»

Actualités 16.02.2016 à 10h55

SEOUL, 16 fév. (Yonhap) -- La présidente Park Geun-hye a prononcé un discours devant les députés à l’Assemblée nationale ce matin à 10h et a souligné que «si le temps passe ainsi sans changement, le régime de Kim Jong-un, qui est dans un emballement sans frein, finira par déployer des missiles nucléaires et nous allons souffrir de la peur et de l’horreur».

Park a rappelé dans son discours que «la Corée du Nord a effectué un quatrième essai nucléaire, un défi direct contre l’espoir de paix dans le monde et sur la péninsule coréenne, malgré l’opposition et les avertissements de notre gouvernement et de la communauté internationale».

«La Corée du Nord a effectué un tir de missile balistique et a continué ses menaces pour plus d’essais nucléaires et tirs de missiles, en dépit des accusations et des discussions sur les sanctions contre elle. Cela montre qu’elle ne veut plus la paix et qu’il s’agit d’actes de provocation extrêmes».

«Concernant les aides gouvernementales au Nord depuis le milieu des années 90, le montant dépasse les 2,2 milliards de dollars et, si on compte les aides civiques, cela dépasse 3 milliards de dollars». «Mais la Corée du Nord a répondu avec le nucléaire et des missiles aux efforts de notre gouvernement en déclarant l’essai d’une bombe H qui a stupéfait la communauté internationale.»

En ce qui concerne la fermeture du parc industriel conjoint intercoréen de Kaesong, la présidente Park a indiqué que «la plupart des dollars versés par nous n’ont pas été utilisés pour l’amélioration de la vie des habitants nord-coréens et il est connu que de l’argent a été drainé pour le secrétariat du Parti du travail qui dirige le développement nucléaire et de missiles».

«La décision pris par notre gouvernement pour la suspension de l’opération du parc industriel de Kaesong est issue d’une prise de compte de la gravité des situations pour l’urgence à mettre le blocus du flux des devises vers la Corée du Nord qui est utilisé à la sophistication des armes nucléaires et des missiles».

L’intervention de Park devant les députés, hormis ses discours du Nouvel An, est la première dans ce contexte de tensions remontées causées par le quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier dernier et le tir de la fusée Kwangmyongsong du 7 février dernier, soupçonné par la communauté internationale d’être un essai masqué de missile balistique.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page