Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Une universitaire coréenne devra indemniser 9 anciennes esclaves sexuelles

Actualités 16.02.2016 à 11h59

SEOUL, 16 fév. (Yonhap) -- La Cour du district Ouest de Séoul a ordonné que le salaire de Park Yu-ha, professeur de l'université Sejong à Séoul, soit partiellement saisi suite à la décision d'un autre tribunal pour l’indemnisation de neuf anciennes victimes de l'esclavage sexuel du Japon durant la Seconde Guerre mondiale, ont déclaré ce mardi des sources juridiques.

La cour a accepté la demande des neuf plaignantes pour la saisie-arrêt et un ordre de collecte et a dit à l'université Sejong de déduire la pénalité du salaire mensuel de Park, l'auteur de «Comfort Women of the Empire», à partir de ce mois-ci.

Le livre, publié en août 2013, a été au centre de controverses pour avoir remis en question des aspects du «système d’esclavage sexuel». En janvier, la Cour du district Est de Séoul avait ordonné à Park de compenser les neuf femmes, en leur versant 10 millions de wons (8.300 dollars) à chacune pour détresse psychologique subie à cause de son livre controversé.

En février 2015, la cour avait également demandé à Park de supprimer plusieurs passages du livre, dont un décrivant certaines victimes comme des «prostituées volontaires». Un procès au pénal contre elle pour avoir diffamé les victimes est en cours.

«Je pense que j'ai été trop naïve dans ma réponse (à ce sujet) jusqu'à présent», a écrit Park sur son réseau social après avoir reçu l'annonce de l'université. «Je ne peux pas m'empêcher de changer mon attitude pour moi, surtout, mais également pour les empêcher d’harceler les autres.»

Park a publié une deuxième version du livre après avoir revu 34 parties et distribue le livre gratuitement sur son site Internet depuis ce mois-ci.

Des historiens estiment que plus de 200.000 femmes, pour la plupart coréennes, ont été réduites à l'esclavage sexuel au profit des soldats japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page