Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les mots clés du discours de Park : «Corée du Nord» et «nucléaire», aucune mention du dialogue intercoréen

Actualités 16.02.2016 à 14h31

SEOUL, 16 fév. (Yonhap) -- Le discours que la présidente Park Geun-hye a prononcé ce mardi devant les députés a montré sa détermination à vouloir faire face fermement aux provocations nord-coréennes.

Le principal mot clé de son allocution a été «Corée du Nord». La présidente l'a mentionné à 54 reprises au cours de son discours pour justifier la nécessité de sanctions contre Pyongyang.

Ont suivis derrière d’autres mots tels que peuple (29 fois), nucléaire (23), provocation (20), gouvernement (19), missile (13), péninsule coréenne (11), sanctions (9) et complexe industriel de Kaesong (7). Menace, sécurité, régime nord-coréen, crise, condamnation, Kim Jong-un et sécurité sont aussi revenus plusieurs fois.

En revanche, Park n’a presque pas fait mention de dialogue ou échanges intercoréens. Elle n’a employé qu’une seule fois le mot «échange» alors qu’elle n’a pas parlé du tout de dialogue intercoréen.

La chef de l’Etat a consacré la dernière partie de son discours à l’appel au Parlement pour l’adoption des projets de loi destinés à relancer l’économie locale et à réformer le marché du travail, qui ont englobé environ 17,5% de la durée de son allocution. Dans ce registre, «économie » et «service» ont été utilisés tous les deux six fois et «emploi» cinq fois.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page